Attentat de Boston: le suspect encourt la peine de mort

Le suspect de l'attentat de Boston, Djokhar Tsarnaev, toujours dans un "état grave", a été formellement mis en accusation lundi sur son lit d'hôpital, a indiqué le ministère américain de la Justice. Le jeune Américain d'origine tchétchène, âgé de 19 ans, encourt la peine de mort.Les charges comprennent l'utilisation d'"armes de destruction massives" ayant entraîné la mort, en l'occurrence des cocottes-minutes transformées en bombes, a ajouté le ministère.Son inculpation signifie qu'il "ne sera pas traité en ennemi combattant" et donc pas traduit devant un tribunal militaire d'exception, a expliqué la Maison Blanche. Elle a ainsi rejeté les demandes en ce sens de plusieurs élus républicains.Le suspect restait lundi dans un "état grave", a indiqué sans plus de précision le FBI dans un communiqué. Selon plusieurs médias, il serait intubé, mais conscient. Une blessure à la nuque laisse penser qu'il a cherché à se suicider avant sa capture en se tirant une balle dans la bouche.Interrogé par écritLe jeune homme répondait "sporadiquement" par écrit aux questions des enquêteurs. Des spécialistes des interrogatoires le questionnaient sur d'éventuels complices et autres attentats qu'il aurait projeté avec son frère Tamerlan, décédé jeudi.Le chef de la police de Boston, Ed Davis, a rappelé qu'ils avaient encore trois bombes rudimentaires et plusieurs armes à leur disposition lors de leur affrontement avec les policiers jeudi soir.Droits suspendusPour tirer le maximum d'informations, les enquêteurs appliquent "l'exception de sécurité publique". Pendant quelques jours, il ne bénéficiera donc pas des droits dits "Miranda", qui prévoient qu'il peut garder le silence et peut être assisté d'un avocat pendant les interrogatoires.Pendant ce temps, la vie a commencé à reprendre à Boston, même si le quartier de Back Bay, là où les deux bombes ont explosé, restait fermé sur près de six pâtés de maison. Les enquêteurs poursuivaient encore leur inspection des lieux de l'attentat. Les premières obsèques des trois victimes ont en outre eu lieu dans l'Etat du Massachussets. /SERVICE


Actualisé le