Assaut de la police ukrainienne contre l'hôtel de ville de Kiev

La police antiémeute ukrainienne a pris d'assaut mercredi l'hôtel de ville de Kiev, afin d'en chasser des manifestants contre le président Viktor Ianoukovitch, ont annoncé des opposants. Plusieurs centaines d'hommes des forces anti-émeute se trouvaient devant le bâtiment.

Des images diffusées par la chaîne Espreso montrent des affrontements entre les manifestants et les forces de l'ordre qui ont pénétré dans la nuit sur la place de l'Indépendance, l'un des centres de la contestation antigouvernementale.

Les forces anti-émeute se trouvant devant le bâtiment faisaient usage de leurs matraques contre les manifestants. Des occupants du bâtiment les arrosaient avec une lance à incendie depuis l'étage, par moins 10 degrés environ.

Les policiers casqués et munis de boucliers avaient auparavant démantelé des barricades dressées par les opposants, dont la composante pro-occidentale reproche au chef de l'Etat d'avoir renoncé le 21 novembre à un accord d'association avec l'Union européenne et opté pour un rapprochement avec Moscou.

Plusieurs blessés

L'assaut, qui s'est déroulé en grande partie dans le calme, a cependant fait plusieurs blessés, dont un député d'opposition. La police a confirmé avoir interpellé plusieurs manifestants qui lui opposaient résistance, et indiqué que dix de ses représentants avaient été blessés.

L'un des meneurs de l'opposition ukrainienne, Arseni Iatseniouk, a lancé peu après: "Nous ne pardonnerons pas. Demain, il y aura ici des millions de personnes et le régime coulera", a-t-il lancé.

Les Etats-Unis ont exprimé leur "dégoût" après cette intervention de la police sur la place de l'Indépendance, a indiqué le secrétaire d'Etat John Kerry. "Cette réponse n'est ni acceptable ni bonne pour la démocratie", a-t-il ajouté.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes