Ashton au Caire, les pro-Morsi appellent à manifester massivement

Les partisans de Mohamed Morsi ont appelé à une marche réunissant "un million de manifestants" mardi pour réclamer le retour au pouvoir du président destitué. Ils font fi des mises en garde des nouvelles autorités qui ont menacé de se montrer "fermes" face aux protestataires.

L'impasse politique dans laquelle se trouve l'Egypte, bientôt quatre semaines après la destitution de Mohamed Morsi, a décidé la cheffe de la diplomatie européenne Catherine Ashton à revenir au Caire lundi pour sa deuxième visite en moins de deux semaines.

Mme Ashton est arrivée au Caire dimanche. Elle doit s'entretenir avec les nouvelles autorités et des responsables des Frères musulmans, dont est issu M. Morsi.

Elle doit aussi voir des responsables du mouvement Tamarrod (rébellion), à l'origine des manifestations monstres du 30 juin qui ont précédé le coup militaire ayant destitué M. Morsi.

Sévère mise en garde

Une coalition de groupes islamistes favorables à Mohamed Morsi a appelé à une mobilisation de masse pour mardi. Ils proposent de converger dès lundi soir vers "les bâtiments administratifs des forces de sécurité" pour dénoncer "l'usage de balles réelles contre des manifestants pacifiques", après la mort de 72 manifestants samedi.

Ces heurts, qui ont été les plus meurtriers depuis la destitution du président Morsi le 3 juillet, ont ravivé les tensions entre les deux camps qui se rejettent la responsabilité des violences.

Dimanche, le Conseil de défense nationale, présidé par le chef de l'Etat par intérim Adly Mansour, a lancé une sévère mise en garde aux manifestants. Il a promis des "mesures décisives et fermes" s'ils "outrepassaient leur droit à l'expression pacifique et responsable de leur opinion".

"Martyrs du coup d'Etat"

La menace n'a pas impressionné les pro-Morsi, qui ont appelé à cette marche mardi sous le slogan "les martyrs du coup d'Etat". "Descendez dans la rue et sur les places, pour reconquérir votre liberté, votre dignité - qui sont usurpées par un coup d'Etat sanglant - et pour les droits des martyrs assassinés par les balles" du nouveau pouvoir, a exhorté la coalition islamiste.

Cet appel à manifester fait craindre une nouvelle flambée de violence, alors que plus de 300 personnes sont mortes dans les troubles en Egypte en un peu plus d'un mois.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes