Algérie: l'otage français décapité par ses ravisseurs (vidéo)

Le guide de haute montagne français enlevé dimanche en Algérie a été décapité, selon une vidéo diffusée mercredi par un groupe islamiste affilié au groupe Etat islamiste (EI). Jund al-Khilafa avait menacé de le tuer si la France ne renonçait pas "sous 24 heures" à ses frappes aériennes en Irak.

Le président François Hollande avait rejeté cet ultimatum mardi. Il a condamné mercredi cet assassinat, le qualifiant de "lâche" et "odieux".

"Notre compatriote Hervé Gourdel a été assassiné par un groupe terroriste lâchement, cruellement, honteusement", a-t-il dit en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies. Il est mort "parce qu'il était Français, parce que son pays, la France, combat le terrorisme."

Une vidéo de l'exécution par décapitation a été diffusée, selon un site spécialisé dans la surveillance des organisations islamistes sur Internet (SITE).

Renforcer la protection

François Hollande a ajouté que la France a l'intention de continuer à combattre le terrorisme partout: "Les opérations militaires aériennes se poursuivront tout le temps nécessaire". Il a précisé qu'un conseil de défense se réunirait jeudi à Paris pour fixer les buts "que nous avons assignés à nos opérations militaires" et renforcer la protection "de mes compatriotes."

Le guide niçois âgé de 55 ans passait ses vacances en Algérie lorsqu'il a été enlevé dimanche en Kabylie, au coeur du parc national du Djurdjura, un haut lieu du tourisme algérien devenu sanctuaire des groupes armés islamistes dans les années 90. Le groupe jihadiste algérien "Jund al-Khilafa" (les soldats du califat) avait déjà revendiqué cet enlèvement dans une vidéo.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus