Afrique du Sud: Nelson Mandela est toujours dans un état critique

L'ex-président sud-africain Nelson Mandela, hospitalisé depuis le 8 juin à Pretoria à bientôt 95 ans, est toujours dans un état critique mais stationnaire, a indiqué mardi sa petite-fille Ndileka. La famille s'est réunie dans le village d'enfance de Nelson Mandela, à Qunu.

A la question de savoir si l'état de son illustre grand-père, qui s'est détérioré ce week-end, était toujours critique, Ndileka a répondu "oui".

Des membres de la famille de l'ancien président se sont réunis dans la journée dans le village de son enfance Qunu, dans le sud du pays, selon des correspondants de l'AFP. Mais aucun membre de la famille n'a voulu indiquer l'objet de cette réunion, mais des rumeurs faisaient état de dissensions sur le site retenu pour accueillir la tombe de Nelson Mandela.

Officiellement, l'ancien président devrait être enterré à Qunu. "Ma famille est ici et je voudrais être enterré ici, à la maison", avait-il déclaré en 2003, filmé pour un documentaire dans le cimetière de Qunu. Mais certains proches plaideraient pour le village de Mvezo, où il est né, à une quarantaine de kilomètres.

C'est pourtant à Qunu dont il appréciait la paix villageoise, lui rappelant ses parties de pêche enfantines dans les ruisseaux et les joies de la chasse à la fronde, que Mandela avait choisi pour finir sa vie. Il y était retourné en juillet 2011 pour son 93e anniversaire avant que ses ennuis de santé ne le rappellent à Johannesburg, pour être près des meilleurs hôpitaux du pays.

Médias omniprésents

Mardi, devant l'hôpital, où son épouse depuis quinze ans Graça Machel reste nuit et jour, le contingent des médias se faisait toujours plus nombreux, tenu à distance par des policiers en faction.

Des véhicules officiels, avec des plaques militaires, ont été vus mardi passer les grilles d'accès tandis qu'un pan de murs de la clinique a littéralement disparu sous les fleurs rouges et roses, les ballons et les cartes de voeux. Cent colombes ont été lâchées devant l'hôpital, message de paix et hommages au grand homme.

C'est au sortir d'une visite dimanche que le chef de l'Etat Jacob Zuma avait annoncé, pour la première fois, que le héros national "était dans un état critique à l'hôpital". Il y avait été admis en urgence le 8 juin.

Le président américain Barack Obama, qui est attendu vendredi en Afrique du Sud, ne se rendra probablement pas au chevet de Nelson Mandela, a estimé mardi la ministre sud-africaine des Affaires étrangères. Faute de rencontrer le champion de la liberté, Barack Obama doit se rendre sur l'île-bagne de Robben Island, au large du Cap, où Nelson Mandela a passé dix-huit de ses vingt-sept ans de prison.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus