A Sotchi, Poutine met la pression aux athlètes russes

La flamme olympique des Jeux d'hiver est arrivée mercredi à Sotchi, jour choisi par Vladimir Poutine pour visiter le village olympique. Le président russe a assuré que la Russie était "prête" pour ce rendez-vous planétaire. Il a ensuite encouragé les athlètes russes.

Grand amateur de sport, Vladimir Poutine a fait le tour des installations du pôle mer, un des trois villages olympiques, les deux autres étant dans le pôle montagne. Le président russe était guidé par la "tsarine" de la perche et ancienne championne olympique Elena Isinbayeva.

"Tous nos supporteurs, qui sont des centaines de milliers, des millions, vont suivre chacune de vos prestations avec la plus grande attention", a déclaré M. Poutine. Il s'est adressé aux athlètes de la sélection russe à deux jours de la cérémonie d'ouverture des JO.

"Nous comptons tous sur vous. Nous avons une jeune équipe très prometteuse, et je ne doute pas que vous allez tout faire pour remporter des succès", a-t-il ajouté.

Des experts estiment que la Russie devrait effectuer une meilleure performance qu'aux précédents Jeux d'hiver, à Vancouver en 2010. Le pays avait été humilié en se retrouvant à la 11e place du classement pour avoir glané seulement trois médailles d'or.

"Source d'inquiétude"

M. Poutine s'est également rendu dans la cantine des athlètes, dans une salle de gym et une salle de détente. Il a aussi salué des athlètes étrangers, dont des Américaines qui l'ont pris en photo avec leur smartphone.

"La Russie a travaillé pendant sept ans jusqu'à maintenant, c'est un projet national", a déclaré M. Poutine en référence à la désignation de Sotchi en 2007. Le président a rappelé que la sécurité des Jeux était une préoccupation majeure des autorités, Sotchi étant à quelques centaines de kilomètres des républiques instables du Caucase du Nord.

Il a souligné que la sécurité est une "source d'inquiétude" lors d'événements internationaux, aussi bien sportifs que politiques. "Nous nous souvenons des événements tragiques comme au marathon des Etats-Unis" à Boston l'an passé, a dit M. Poutine.

/ATS


Actualisé le