Sécuriser les chemins piétons grâce à la population

Première dans le canton de Neuchâtel, la Commune de St-Blaise est devenue partenaire de la ...
Sécuriser les chemins piétons grâce à la population

Première dans le canton de Neuchâtel, la Commune de St-Blaise est devenue partenaire de la plateforme « Walkable.ch », proposée par Mobilité piétonne Suisse. L’application permet à tous de signaler un obstacle ou danger rencontré sur un chemin piéton, mais aussi d’annoncer les sentiers appréciés.

Toute la population peut signaler un danger sur son chemin piéton. (Photo : illustration) Toute la population peut signaler un danger sur son chemin piéton. (Photo : illustration)

Une nouvelle plateforme de mobilité piétonne dans la région. L’application et le site internet « Walkable.ch » ont été présentés samedi à la population de St-Blaise. La Commune est devenue la première du canton de Neuchâtel à faire ce partenariat avec Mobilité piétonne Suisse et Objectif.NE pour permettre à tout un chacun de signaler des sentiers dangereux ou au contraire appréciés. « On peut mettre des points, lorsque l’on a une réflexion sur un tracé de mobilité piétonne », explique Martine Docourt. « Il y a plusieurs possibilités pour pouvoir faire vivre et évoluer ces tracés », poursuit la membre du comité de Mobilité piétonne Suisse. Cette plateforme a plusieurs objectifs, le premier étant de pouvoir y inscrire des lieux qui ne semblent pas adéquats. Ensuite, grâce au partenariat des communes, cela permet de mettre en relation la population et les autorités pour trouver des solutions aux problèmes rencontrés sur les sentiers piétons.

Martine Docourt : « Cela permet vraiment d’avoir un dialogue avec les autorités communales et peut être aussi cantonales. »

Tout le monde peut annoncer sur la plateforme des lieux qu’il apprécie ou au contraire où il a rencontré un problème. Ensuite la commune a la possibilité de contacter l’auteur d’un signalement dans le but de trouver une solution. La plateforme est déjà active ailleurs dans le pays, et la plupart des points signalés jusqu’à présent sont négatifs. Mais pour Martine Docourt, cette application ne risque pas de devenir un simple défouloir pour les mécontents. « Je pense que ça crée vraiment un dialogue ! »

« C’est vraiment un outil très facile. »

Cette plateforme « Walkable.ch » est ouverte à tous et sur tout le territoire suisse, mais si des points sont signalés dans des communes non-partenaires, Mobilité piétonne Suisse va prendre contact et leur proposer de devenir partenaire. C’est justement le travail de l’association à présent : de continuer sa recherche de partenaires pour faire vivre cette plateforme. /lgn


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus