Le collectif propalestinien à UniMail, le rectorat menace de déposer plainte

Les manifestants propalestiniens ont changé de site à l'Université de Neuchâtel, mais ils sont ...
Le collectif propalestinien à UniMail, le rectorat menace de déposer plainte

Les manifestants propalestiniens ont changé de site à l'Université de Neuchâtel, mais ils sont toujours présents. Le rectorat leur demande de quitter les lieux

Les banderoles ont été affichées par le collectif propalestinien à UniMail, à Neuchâtel. Les banderoles ont été affichées par le collectif propalestinien à UniMail, à Neuchâtel.

Le collectif propalestinien présent à l’Université de Neuchâtel a mis ses banderoles dans un autre site de l’institution. Après avoir été affichés à l’aula des Jeunes-Rives à Neuchâtel mercredi, les slogans sont désormais visibles ce jeudi à la faculté des sciences, au Mail. Sur place en début d'après-midi, pas d’autre trace du collectif, les étudiants habituels travaillaient dans le calme. Le collectif prévoyait de se réunir dans l'après-midi. 

Dans un communiqué de presse envoyé à la mi-journée, le collectif demande que l’Université de Neuchâtel prenne des « mesures proactives » pour accueillir les étudiants, chercheurs et enseignants qui « souffrent de la destruction des universités de Gaza ou de formes de censure et de persécution dans les universités cisjordaniennes et israéliennes, sur le modèle des mesures prises à la suite de l’invasion russe de l’Ukraine ».

Le rectorat a demandé en fin d'après-midi aux occupants de se retirer jusqu’à 18h30 ce jeudi, sinon il pourrait déposer une plainte pénale pour violation de domicile. /comm-vco 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus