Marianne Fatton « super contente de sa saison »

L’athlète neuchâteloise de ski alpinisme a clôturé ce week-end sa saison 2023-2024. Au programme ...
Marianne Fatton « super contente de sa saison »

L’athlète neuchâteloise de ski alpinisme a clôturé ce week-end sa saison 2023-2024. Au programme : la patrouille des glaciers qui a été annulée. Une petite déception pour la Vaudruzienne qui a glané cet hiver la médaille d’or du sprint des championnats européens

Marianne Fatton a tiré le bilan de sa saison dans La Matinale. Marianne Fatton a tiré le bilan de sa saison dans La Matinale.

Marianne Fatton a vécu un bel hiver. L’athlète neuchâteloise de ski alpinisme a clôturé ce week-end sa saison 2023-2024. Durant l’hiver la Vaudruzienne a glané la médaille d’or du sprint des championnats européens. Dans la même épreuve, elle a aussi décroché le bronze en relais mixte. Et enfin, elle a empoché le globe de la troisième place au classement général de la coupe du monde de sprint. Marianne Fatton s’est dite, lundi dans La Matinale RTN, « super contente de ce nouveau titre européen. C’est quelque chose que je n’avais pas encore. (…) J’espérais secrètement décrocher le titre, mais savais qu’il y avait une grosse concurrence au niveau international et surtout sur l’épreuve du sprint, étant donné que c’est olympique. » Marianne Fatton se focalise déjà sur les Jeux olympiques d’hiver de 2026 en Italie. « Deux ans avant, c’est là que l’on peut gagner des places pour la nation. Et l’enjeu de cette saison sera de faire des résultats pour pouvoir gagner des places pour la Suisse au JO. » Marianne Fatton était en Valais ce week-end pour participer à la patrouille des glaciers entre Zermatt et Verbier. Une course qui a finalement était annulée en raison de la météo. Avant l’annulation, il y a eu l’attente : va-t-elle être annulée ? Maintenue ? Une attente que la Vaudruzienne n’a pas trop mal vécue. « C’est une déception pour tout le monde, autant pour ceux qui ont préparé le parcours que les étrangers qui viennent ici pour faire une épreuve mythique. Mais c’est comme cela, c’est la météo qui décide. » Quant à savoir si elle prendra le départ dans deux ans, Marianne Fatton nous répond : « Comme ça tout de suite, je n’arrive pas à dire. Mais si j’en ai l’opportunité, je serais motivée. ». /sma-dpi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus