La danse pour aller au-delà de la violence

« Black Lights », c’est un spectacle à voir à Beau-Site à La Chaux-de-Fonds. Il évoque les ...
La danse pour aller au-delà de la violence

« Black Lights », c’est un spectacle à voir à Beau-Site à La Chaux-de-Fonds. Il évoque les violences faites aux femmes en mêlant chorégraphie et texte

La chorégraphe Mathilde Monnier fait appel au langage de la danse pour raconter la violence quotidienne faite aux femmes. (Photo : Marielle Rossignol) La chorégraphe Mathilde Monnier fait appel au langage de la danse pour raconter la violence quotidienne faite aux femmes. (Photo : Marielle Rossignol)

Faire appel au langage de la danse pour raconter la violence quotidienne faite aux femmes. C’est le pari de « Black Lights ». Le spectacle est à voir vendredi soir 20h15 et samedi 18h15 à Beau Site à La Chaux-de-Fonds.

Pour le concevoir, la chorégraphe française Mathilde Monnier s’est inspirée de la série télévisée H24. Ces courts-métrages produits par Valérie Urrea et Nathalie Masduraud sur la chaîne Arte sont consacrés aux différentes formes de violence quotidienne que les hommes font subir aux femmes dans les civilisations occidentales.

Mathilde Monnier : « La danse c’est aussi une forme de résilience »

La sororité contre la victimisation

Invitée dans la Matinale RTN, Mathilde Monnier raconte que pour évoquer ce thème, le spectacle mélange texte et danse. Ce second élément a, selon elle, une valeur narrative, capable d’exprimer à la fois souffrance et résilience. Le spectacle donne corps à son sujet par le talent de huit danseuses et comédiennes d’origines et d’âges divers. Mathilde Monnier n’a pas souhaité inclure d’hommes sur scène, la sororité étant un élément central de sa conception du spectacle, afin de s’extraire des postures victimaires. /sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus