La Vue des Alpes-Tête de Ran raconté en photos

Quarante photographies très grand format pour découvrir l’histoire de La Vue des Alpes et de ...
La Vue des Alpes-Tête de Ran raconté en photos

Quarante photographies très grand format pour découvrir l’histoire de La Vue des Alpes et de Tête de Ran entre 1880 et 1950. Ça se passe en plein air, sur la crête. L’occasion de découvrir en se baladant le passé de ce lieu emblématique

Sur le chemin de Tête de Ran, près de la ferme de la Petite Corbatière (vers 1901-1905). (Photo : © Charles Robert-Tissot - BV-DAV) Sur le chemin de Tête de Ran, près de la ferme de la Petite Corbatière (vers 1901-1905). (Photo : © Charles Robert-Tissot - BV-DAV)

Septante ans d’histoire sur la crête entre La Vue des Alpes et Tête de Ran racontés au travers d’une balade photographique. C’est ce que propose l’ADVAT, l’association de développement du lieu.

Jusqu’au 14 avril, le chemin de randonnées hivernales entre les deux cols est jalonné d’une quarantaine de photos. Des très grands tirages qui retracent l’histoire de ce lieu emblématique entre 1880 et 1950. Au gré des panneaux, on découvre qu’on montait en nombre jusqu’à la Vue et souvent élégamment vêtu, que les jours de grande affluence un policier était dépêché sur place pour s’assurer que le parcage des véhicules se faisait selon les règles. Le long des 2,5 km de parcours, on apprécie la transformation des deux hôtels au fil de temps ou l’évolution des activités sportives ou non pratiquées sur la crête.

Anouck Hellmann, membre de l’ADVAT et historienne de l’art : « L’image happe et permet au visiteur de se faire une idée de l’époque » 

Ce projet de balade photographique a été portée par Anouck Hellmann, historienne de l’art et membre du comité de l’association de développement La Vue des Alpes-Tête de Ran. Elle a déniché les clichés, d’amateurs ou de professionnels, parfois centenaires au Département audiovisuel de la bibliothèque de la Ville de La Chaux-de-Fonds et des anecdotes auprès des habitants du lieu.

« Les activités de loisirs se développent avec l’amélioration des voies de communication »

Les paysans qui possèdent des terres entre les deux cols ont également été d’une grande aide. Déjà en laissant l’ADVAT installer ses cadres-photos montés sur des plots en béton de 500 kg chacun, mais aussi en partageant leur connaissance des lieux.

Cette exposition en plein air a suscité la curiosité des promeneurs déjà lors de son montage. « Les gens nous posaient plein de questions, nous faisaient part de plein de commentaires voire d’anecdotes », raconte Anouck Hellmann.

« Les gens s’arrêtaient, étaient étonnés » 

La balade photographique « La Vue des Alpes-Tête de Ran, histoire et anecdotes 1880-1950 » est accessible en tout temps, jusqu’au 14 avril. Ensuite, la terre sera rendue aux animaux de rentes. Différentes visites commentées sont prévues durant la saison. /cwi

Attelage de déneigement avec triangle et cantonniers devant Hôtel de La Vue des Alpes (février 1895). (Photo : © Arnold Juvet - BV-DAV) Attelage de déneigement avec triangle et cantonniers devant Hôtel de La Vue des Alpes (février 1895). (Photo : © Arnold Juvet - BV-DAV)

Équipe de bobsleigh devant l’hôtel de La Vue des Alpes (vers 1920). (Photo : © Photographe anonyme - BV-Imprimés des Montagnes neuchâteloises (Fonds cartes postales)) Équipe de bobsleigh devant l’hôtel de La Vue des Alpes (vers 1920). (Photo : © Photographe anonyme - BV-Imprimés des Montagnes neuchâteloises (Fonds cartes postales))


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus