Soupçon de cartels dans le génie civil à Neuchâtel

La Commission de la concurrence a ouvert une enquête et effectué des perquisitions dans le ...
Soupçon de cartels dans le génie civil à Neuchâtel

La Commission de la concurrence a ouvert une enquête et effectué des perquisitions dans le canton de Neuchâtel. L’institution soupçonne des ententes sur les prix entre trois entreprises actives dans le génie civil

La Comco soupçonne des ententes sur les prix entre plusieurs entreprises actives dans le génie civil dans le canton de Neuchâtel. La Comco soupçonne des ententes sur les prix entre plusieurs entreprises actives dans le génie civil dans le canton de Neuchâtel.

La Commission de la concurrence (Comco) soupçonne l'existence d'ententes sur les prix dans le domaine du génie civil dans le canton de Neuchâtel. Elle a ouvert une enquête et effectué des perquisitions auprès de plusieurs entreprises, non identifiées.

Le gendarme de la concurrence « dispose d'indices selon lesquels trois entreprises du canton de Neuchâtel auraient conclu des accords de soumission », selon un communiqué publié jeudi. Il soupçonne ces sociétés « d'avoir coordonné leurs offres et prix pour des adjudications publiques et privées pendant plusieurs années » pour des appels d'offres dans le génie civil.

L'enquête devrait durer deux ans et examiner si ces sociétés, qui bénéficient de la présomption d'innocence, se sont accordées sur les prix, formant un « cartel de soumission illicite ». « Les cartels de soumission augmentent les prix, rendent les entreprises inefficaces et constituent une entrave à l'innovation », a souligné la Comco. /ATS-gtr


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus