Neuchâtel ne veut plus s’attaquer seul à l’obésité

C’est le souhait émis jeudi par les trois associations du projet Neuchâtel s’attaque au surpoids ...
Neuchâtel ne veut plus s’attaquer seul à l’obésité

C’est le souhait émis jeudi par les trois associations du projet Neuchâtel s’attaque au surpoids. Pour la troisième édition, ils ont décidé se renommer en La Suisse romande s’attaque au surpoids

L'équipe de La Suisse romande s'attaque au surpoids est composée (de gauche à droite) : la Dre Joanna Bec-Moussally, le Dr Alend Saadi, la Dre Chrysoula Papastathi, Marc Maréchal et Céline Blanc. (Photo : SP) L'équipe de La Suisse romande s'attaque au surpoids est composée (de gauche à droite) : la Dre Joanna Bec-Moussally, le Dr Alend Saadi, la Dre Chrysoula Papastathi, Marc Maréchal et Céline Blanc. (Photo : SP)

Étendre la lutte contre le surpoids à la Suisse romande. C’est ce que souhaitent les trois associations derrière le projet Neuchâtel s’attaque au surpoids. Les organisateurs ont d’ailleurs renommé cette troisième édition La Suisse romande s’attaque au surpoids. Cette décision est motivée par le succès et l’efficacité rencontrés par le programme. « Nous avons vu une très grande participation lors des deux premières éditions à Neuchâtel. Nous avons alors voulu élargir et proposer ce programme à un plus grand nombre de personnes », se réjouit le docteur Alend Saadi, président de l’association « Pour un Poids Sain ».

Alend Saadi

Un programme sur trois axes

Hormis le nom, rien ne change. Il s’agit toujours de proposer trois mois de suivi pour aider des personnes en situation d’obésité sans régime et en améliorant leur bien-être. Le programme se base sur trois axes : l’alimentation, le mouvement et la psychologie. Le premier cité se base notamment sur une volonté de changer le comportement alimentaire du patient. « On va travailler sur les sensations alimentaires et à manger avec plaisir. Le but c’est de manger de la manière la plus normale possible », détaille Céline Blanc, diététicienne.

Céline Blanc

Les inscriptions sont ouvertes depuis jeudi. Le prix d’inscription est de 150 francs. Le projet démarrera le 17 septembre prochain.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus