L'UDC neuchâteloise veut deux sièges à Berne

Le parti conservateur va présenter six candidats pour les élections fédérales du 22 octobre ...
L'UDC neuchâteloise veut deux sièges à Berne

Le parti conservateur va présenter six candidats pour les élections fédérales du 22 octobre. En tête de liste, on retrouve notamment Daniel Berger et Grégoire Cario pour les États et Niels Rosselet-Christ pour le Conseil national. Confiante, l'UDC revendique deux sièges 

Les candidats UDC pour les fédérales 2023 : (de gauche à droite) Daniel Berger, Grégoire Cario, Magali Junod, Evan Finger, Didier Calame, Niels Rosselet-Christ. (Photos : UDC) Les candidats UDC pour les fédérales 2023 : (de gauche à droite) Daniel Berger, Grégoire Cario, Magali Junod, Evan Finger, Didier Calame, Niels Rosselet-Christ. (Photos : UDC)

Renforcer la sécurité et le pouvoir d’achat, faire de l'écologie « intelligente » ainsi qu'améliorer la politique énergétique. C’est le mot d’ordre de l’UDC neuchâteloise qui est le premier parti à lancer la campagne en vue des élections fédérales du 22 octobre.

Le parti agrarien a présenté six candidats vendredi à la Tourne. Daniel Berger et Grégoire Cario se présenteront pour le Conseil des États alors que la liste pour le national comporte quatre candidats : Magali Junod, Niels Rosselet-Christ, Didier Calame et Evan Finger. L’objectif avoué est de remporter un siège dans chacune des deux chambres et le parti se veut confiant.

Le président ad intérim, Lionel Martin:

L’UDC a choisi de ne pas présenter de candidats sur les deux listes, et ce pour récolter un maximum de voix. À savoir que la liste pour les États est composée des « anciens » alors que celle pour le Conseil national comporte des membres plus jeunes. /jha


Actualisé le

 

Articles les plus lus