Une chenille vorace vaut une récompense à un doctorant de l'UniNE

Patrick Fallet, biologiste à l’Université de Neuchâtel, a reçu le PhD Award 2022 pour ses méthodes ...
Une chenille vorace vaut une récompense à un doctorant de l'UniNE

Patrick Fallet, biologiste à l’Université de Neuchâtel, a reçu le PhD Award 2022 pour ses méthodes de protection du maïs contre une chenille légionnaire. Un insecte ravageur pour l’agriculture, notamment en Afrique

Ses travaux sur une méthode de protection du maïs contre la chenille 
légionnaire d'automne, un insecte particulièrement ravageur en Afrique, 
ont convaincu le jury. Ses travaux sur une méthode de protection du maïs contre la chenille légionnaire d'automne, un insecte particulièrement ravageur en Afrique, ont convaincu le jury.

Un biologiste de l'Université de Neuchâtel (UniNE), Patrick Fallet, a reçu jeudi le PhD Award 2022 du Forum suisse pour la recherche agricole internationale. Ses travaux sur une méthode de protection du maïs contre la chenille légionnaire d'automne, un insecte particulièrement ravageur en Afrique, ont convaincu le jury.

Le doctorant au Laboratoire d'écologie chimique FARCE de l'UniNE a misé sur la lutte biologique pour contrôler Spodoptera frugiperda. Son arme : « de minuscules vers ronds naturellement présents dans le sol » et baptisés « nématodes entomopathogènes (EPN) », a expliqué l'UniNE vendredi dans un communiqué.

« L'objectif est d'appliquer des EPN sous forme de gel dans le centre ou la tige des plants de maïs, là où se trouvent généralement les chenilles ravageuses visées », poursuit le document. Lorsque les chenilles entrent en contact avec le gel, les nématodes peuvent les infester et les tuer, voire même infecter d'autres chenilles.

La relative simplicité de la méthode pourrait faire son succès. « Le fait que les organismes de lutte biologique puissent être produits localement par des agriculteurs ayant reçu une formation appropriée rend le projet particulièrement prometteur », relève l'UniNE.

La récompense a été remise au chercheur jeudi à Zurich. Elle est accompagnée d'un montant de 5000 francs. /ATS-cro


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus