Trois lauréats pour Salut l’étranger

Bartim’habits, Les jeunes veulent aider et Karunakaran Sayanthini sont distingués cette année ...
Trois lauréats pour Salut l’étranger

Bartim’habits, Les jeunes veulent aider et Karunakaran Sayanthini sont distingués cette année par le prix interculturel neuchâtelois

De gauche à droite : Association Bartim’habits, Mme Karunakaram Sayanthini et Les jeunes veulent aider. (Photo : Chancellerie d’État) De gauche à droite : Association Bartim’habits, Mme Karunakaram Sayanthini et Les jeunes veulent aider. (Photo : Chancellerie d’État)

Les lauréats de l’édition 2022 du prix Salut l’étranger sont au nombre de trois. L’Etat de Neuchâtel l’a annoncé jeudi matin dans un communiqué.

L’association Bartim’habits de Couvet reçoit 5'000 francs. Depuis 2015, à Couvet, elle offre aux réfugiés, aux requérants d’asile et aux personnes dans le besoin des habits, livres et jeux. Deuxième association distinguée, Les jeunes veulent aider, à Bevaix, est né d’un travail de maturité de deux étudiantes du Lycée Denis-de-Rougemont à Neuchâtel. Il permet à des jeunes de se réunir pour partager des intérêts communs, en partenariat avec le centre fédéral pour requérants d’asile de Boudry. Elle se voit décerner un chèque de 1'000 francs. Enfin, Karunakaran Sayanthini de La Chaux-de-Fonds est distinguée à titre individuel pour son implication dans différentes associations interculturelles. Elle obtient 1'000 francs.

Pour Mike Magnin, chef ad interim du Service de la cohésion multiculturelle, ces lauréats ont en commun de favoriser la cohésion sociale et leurs contributions méritent d’être mise en avant publiquement à travers cette distinction.

« C’est une opportunité de mettre en lumière ces engagements dans la société »

Lancé en 1995 par le Conseil d’État neuchâtelois, le prix interculturel Salut l’étranger récompense, chaque année, celles et ceux qui ont œuvré en faveur du dialogue interculturel et du vivre ensemble. /comm-jpr-aju-jhi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus