Val-de-Travers dans le rouge sur le long terme

La Commune a présenté jeudi son budget 2023, qui table sur un déficit de plus de deux millions ...
Val-de-Travers dans le rouge sur le long terme

La Commune a présenté jeudi son budget 2023, qui table sur un déficit de plus de deux millions de francs. Cause principale : la baisse des recettes fiscales des personnes morales suite à la vente d’une entreprise

Encore du rouge pour le budget 2023 de Val-de-Travers.  Encore du rouge pour le budget 2023 de Val-de-Travers. 

Encore et toujours du rouge pour les finances de Val-de-Travers. La Commune a présenté ce jeudi son budget 2023, qui table sur 2,06 millions de déficit. Un résultat qui évite le pire, grâce à un prélèvement de 2,07 millions dans la réserve de politique budgétaire ainsi que la vente de biens communaux, à hauteur d’1,3 million.

La situation mondiale actuelle est remise en cause, avec un taux d’inflation et des prix de l’énergie en hausse, mais Val-de-Travers fait aussi les frais du départ d’une entreprise. En 2021, Bristol Myers Squibb s’est séparé de son usine pharmaceutique à Couvet, rachetée par WuXi STA. Cette transaction a pesé dans les recettes fiscales des personnes morales, elle a entrainé à elle seule une perte de près de 2 millions de francs. Une perte ramenée à 1,7 million dans le budget 2023, grâce à de bons résultats d’autres sociétés établies dans la Commune.

Frédéric Mairy, conseiller communal en charge des finances. « Si cette entreprise était restée là, la situation serait bien meilleure qu’aujourd’hui »

En charge des finances, le conseiller communal de Val-de-Travers Frédéric Mairy explique encore que la porte est ouverte à de nouvelles entreprises. « On a encore des surfaces industrielles vacantes qu’on maintient dans l’attente de partenaires intéressants. On a eu beaucoup de demandes, on attend vraiment des propositions sur lesquelles on peut s’attendre à une forte valeur ajoutée ».


Des années encore attendues dans le rouge foncé

Reste que ce déficit est le pire enregistré depuis la fusion en 2009. Depuis 2016, Val-de-Travers traverse des difficultés financières, et même si ces dernières années, les comptes sont généralement meilleurs que les budgets, la situation ne devrait pas aller en s’améliorant. La Commune estime que les déficits de 5 millions de francs pourraient se reproduire à l’avenir. Pour l’instant, les prestations pour la population ne sont pas touchées, mais il faut s’attendre à des changements.

Frédéric Mairy : « On doit veiller à ce que la Commune reste attractive (…) La population doit s’attendre un jour peut-être à voir les prestations reculer. Pour l’instant, le Conseil communal n’a pas envie d’entrer dans ce cycle »

Dès 2023, la piscine d’espaceVAL connaîtra par exemple des horaires réduits. L’infrastructure sera fermée au public quatre après-midis par semaine, mais restera ouverte pour les écoles. Ce changement doit permettre de s’adapter au départ de garde-bains. /swe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus