Val-de-Ruz revient en arrière concernant ses camps de ski

La semaine blanche aura bien lieu cette année pour les élèves de 9e et 10e de Val-de-Ruz. Dans ...
Val-de-Ruz revient en arrière concernant ses camps de ski

La semaine blanche aura bien lieu cette année pour les élèves de 9e et 10e de Val-de-Ruz. Dans les autres cercles scolaires du canton de Neuchâtel, Cescole s’apprête à vivre une année test, alors que les autres continuent comme avant

La plupart des élèves du canton de Neuchâtel vont chausser les lattes cet hiver. (photo d'illustration) La plupart des élèves du canton de Neuchâtel vont chausser les lattes cet hiver. (photo d'illustration)

L’hiver approche et avec lui, les traditionnels camps de ski. Après deux années marquées par le Covid, la cuvée 2023 s’annonce plus standard pour les élèves de l’école obligatoire. Quelques changement ou retour en arrière marqueront quand même le retour sur les lattes, notamment à Val-de-Ruz. L’année passée, la Commune avait décidé de supprimer la semaine blanche pour ses élèves du cycle 3. Ceci par besoin d’économie. Deux dons avaient finalement permis de les financer. Cette année, l’exécutif a décidé de revenir en arrière quant à cette décision. Les élèves de 9e et 10e auront donc bien un camp de ski et les économies, si besoin, se feront ailleurs.

Fabrice Sourget, directeur du cercle scolaire de Val-de-Ruz

Dans la plupart des autres Cercles scolaires du canton, pas de changement. L’EOREN qui regroupe les centres de La Côte, des Terreaux, du Mail, de Bas-Lac et du Centre des deux Thielles, marque un retour à la normale avec, à nouveau, des tournus chaque année entre ces entités. Cette année, c’est les élèves de 7e à 11e des Terreaux et du Mail qui partiront en semaine blanche. A noter que certains élèves des collèges non concernés partiront tout de même en camps de ski. En effet, certaines communes financent d’elle-même ces activités quand elles ne se retrouvent pas dans le tournus.

A La Chaux-de-Fonds, Au Locle et à Val-de-Travers, le retour à la normale est également de mise. Du côté de la Métropole horlogère, tous les 8e partiront en février, alors que pour le cycle 3, seuls ceux du secteur Nord chausseront les lattes en mars.

Du côté du cercle du Locle tous les élèves du cycle 3 seront de sortie et également les enfants du cycle 2 des Brenets. Avant la fusion des deux communes, les jeunes Brenassiers bénéficiaient en effet d’une semaine blanche. Une activité qui sera reconduite au moins pour 2023.


Année test pour Cescole

Au Vallon, c’est le statu quo. Tant les 7e que les 10e arpenteront les pistes cet hiver. Alors que les 9e partiront en camp d’été et les 11e en Ardèche. Une alternance entre semaines blanches et camps verts qui intéresse justement un autre cercle scolaire. Celui de Cescole. Le centre de Colombier et environ va tester pour la première fois cette année ce système. Dans les faits, si les 8e et 10e n’ont dorénavant plus de camps de ski, ceux-ci seront remplacés par des camps verts pour les premiers et des camps culturels pour les seconds. La volonté est de varier les activités, mais aussi d’élargir le nombre d’élèves concernés. En plus de ces changements, des mini-camps de ski seront aussi possibles pour les jeunes des cycles 1 et 2.

Patrick Vuilleumier, directeur de Cescole

Dernier cercle scolaire du Canton, les Cerisiers continuent eux sur la même voie qu’avant le Covid avec deux camps de ski pour les élèves de cycles 2 et trois pour ceux du cycle 3. A l’ouest du littoral, on pérennise aussi certaines expériences concluantes des années de pandémie, comme les sorties ski de fond pour les plus jeunes, ou encore la pratique du bob et des raquettes.

A noter enfin que le directeur des Cerisiers, Laurent Schüpbach, nous a confié que cette année, plus de 82% des élèves s’étaient inscrits pour les camps de ski. Un chiffre nettement supérieur à la normale et qui semble démontrer l’attachement des jeunes à ces semaines blanches. /rgi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus