Mesures contre la grippe aviaire à Neuchâtel

A la suite de la découverte d’un cas de grippe aviaire H5N1 dans le canton de Zurich, l'Office ...
Mesures contre la grippe aviaire à Neuchâtel

A la suite de la découverte d’un cas de grippe aviaire H5N1 dans le canton de Zurich, l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires a ordonné des mesures de protection sur l’ensemble du territoire suisse afin de prévenir une propagation du virus

Les élevages neuchâtelois sont sous surveillance après la découverte d'un cas de grippe aviaire dans le canton de Zurich. (Photo d'archives) Les élevages neuchâtelois sont sous surveillance après la découverte d'un cas de grippe aviaire dans le canton de Zurich. (Photo d'archives)

L'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) indique jeudi avoir ordonné des mesures à l'échelle nationale pour prévenir la propagation de la grippe aviaire. Des cas ont été recensés chez un détenteur de volailles amateur zurichois la semaine passée. L'objectif des mesures, prises en collaboration avec les cantons concernés, est d'éviter tout contact entre les oiseaux sauvages et les volailles domestiques.

A compter de lundi et au moins jusqu'au 15 février, les détenteurs de volailles, même les amateurs, pourront les laisser sortir uniquement dans des zones à l'abri des oiseaux sauvages. Les poules devront être séparées des oies et des canards.

Afin d'éviter d'introduire le virus dans un élevage, l'accès au poulailler devra être limité au strict nécessaire et un sas d'hygiène installé. Les marchés et expositions de volaille seront interdits.

L’ensemble des élevages du canton, petits ou grands, est ainsi concerné. Le service de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV) va informer les quelque 1000 détenteurs de volaille concernés, de lui signaler tout cas de mort ou de maladie suspecte de leur volaille. En outre, toute personne trouvant un oiseau sauvage mort est invitée à ne pas le toucher et à prévenir le service de la faune, des forêts et de la nature (SFFN) au numéro de téléphone 032 889 67 80 (numéro d’urgence). Toutes les détentions de volaille doivent en tout temps être annoncées auprès du SCAV. Pour les personnes qui auraient omis d’indiquer qu’elles possèdent des volailles, une page internet dédiée est activée, qui permet d’annoncer son cheptel. L’annonce peut également être faite en appelant le 032 889 68 30 ou par courriel à l’adresse scav@ne.ch.

Aucun cas n'a actuellement été signalé dans le canton de Neuchâtel. A noter que ce virus n'est pas transmissible à l'homme selon les connaissances actuelles. /ATS-comm-rgi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus