« Mission astrophone » pour sauver Neuchâtel des eaux

Il faut au moins sept cabines téléphoniques et trois à cinq volontaires pour éviter une catastrophe ...
« Mission astrophone » pour sauver Neuchâtel des eaux

Il faut au moins sept cabines téléphoniques et trois à cinq volontaires pour éviter une catastrophe à Neuchâtel. C’est du moins le scénario imaginé pour l’escape game urbain « Mission astrophone », la nouvelle offre de Tourisme neuchâtelois

Sept anciennes cabines téléphoniques disséminées à travers la ville proposent de résoudre des énigmes qui permettront de sauver Neuchâtel d'un tsunami. Sept anciennes cabines téléphoniques disséminées à travers la ville proposent de résoudre des énigmes qui permettront de sauver Neuchâtel d'un tsunami.

Les touristes vont se transformer en aventuriers explorateurs à Neuchâtel. Depuis ce mercredi, Tourisme neuchâtelois, en collaboration avec la Ville propose « Mission astrophone », un escape game urbain. Selon le scénario imaginé par Fanny Dao, une experte en la matière (qui a déjà élaboré plusieurs escape rooms du côté de Prilly), un astéroïde va s’écraser dans le lac et provoquer un tsunami qui va doucher la capitale cantonale et ses habitants.

Pour éviter la catastrophe, les joueurs doivent résoudre une série d’énigmes dans sept anciennes cabines téléphoniques et un jardin public.

L’idée a germé en 2017, explique Corinne Stehlin, responsable du projet au sein de Tourisme neuchâtelois :

« Une manière différente de découvrir la ville »

La « Mission astrophone » entend bien entendu faire découvrir aux visiteurs les hauts lieux de la ville. Pour ne pas divulgâcher le scénario, Corinne Stehlin évite d’être trop précise :

Présenter une vue originale

La particularité de cet escape game urbain est qu’il fonctionne sans maître de jeu. Pour cela, Tourisme neuchâtelois et la Ville se sont adjoint les services de divers artisans qui ont imaginé des mécanismes innovants fonctionnant sans intervention extérieure après le passage des joueurs.

« Mission astrophone » est prévu pour des groupes de trois à cinq personnes. Il faut prévoir au moins deux heures et demie, sans compter les éventuelles pauses terrasses, pour sauver la ville de Neuchâtel.

L’escape game urbain est ouvert tous les jours, uniquement sur réservation. /cwi


Actualisé le

 

Articles les plus lus