Référendum lancé contre la carrière de La Sagne

L’extension du Bois-Vert, validée fin septembre par le Conseil général, est combattue à La ...
Référendum lancé contre la carrière de La Sagne

L’extension du Bois-Vert, validée fin septembre par le Conseil général, est combattue à La Sagne. Le délai référendaire échoit le 9 novembre

Le projet suscite quelques inquiétudes auprès d'une partie de la population (image : SITN) Le projet suscite quelques inquiétudes auprès d'une partie de la population (image : SITN)

Un roc se présente face à la carrière du village de La Sagne. L’extension du site du Bois-Vert, situé sur les hauts du village le long de la route cantonale en direction du Locle, est combattue par référendum, a appris RTN vendredi. Un comité d’une vingtaine de personnes s’est réuni pour la première fois jeudi soir. Les signatures seront récoltées dès la semaine prochaine. Nonante-huit paraphes sont à trouver d’ici au 9 novembre pour que le référendum aboutisse. Priorité de ce comité : permettre à la population de prendre connaissance et de débattre sur un projet concernant.


Les nuisances en question

« C’est un sujet central parce qu’il engage la population sur plus de 30 ans et donc nos enfants et nos petits-enfants », explique Corinne Haesler, l’une des représentantes du comité. « Une décision de ce type va impliquer des modifications sur la vie du village », détaille-t-elle.

Corinne Haesler, membre du groupe citoyen à l'origine du référendum :

Corinne Haesler fait référence notamment au trafic des poids lourds au cœur de ce village dont la réputation le présente comme l’un des plus longs d’Europe, et traversé de bout en bout par une route. Corinne Haesler note aussi que l’information qui avait été présentée à une précédente séance publique avait été commandée par l’entreprise exploitante, soit le groupe Colas. « Les gens n’ont pu que poser des questions et émettre quelques réserves dans ce cadre-là » explique cette habitante de La Sagne.

Fritz Schmid, président du Conseil communal :

Le Conseil communal a prévu des mesures

De son côté, le Conseil communal salue que le débat se fasse dans les urnes. Il assure toutefois que des mesures ont été prises en conciliation avec l’exploitant de la carrière. « Les tranports issus de la Carrière sont limités à 30'000 m3 par année. La limitation de vitesse est encore diminuée de 10 km/h pour les poids lourds. », explique le président de Commune Fritz Schmid. Pour lui, la carrière ne fera pas augmenter le trafic, sur une route qui est déjà bien fréquentée, notamment par les pendulaires en direction du Val-de-Travers. /lre


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus