La Suisse sur les rails depuis 175 ans

La première ligne de train jamais construite en Suisse reliait Zurich et Baden. C’était en ...
La Suisse sur les rails depuis 175 ans

La première ligne de train jamais construite en Suisse reliait Zurich et Baden. C’était en 1847 et le pays avait du retard

Les trains circulent en Suisse depuis 175 ans. (Photo : archives) Les trains circulent en Suisse depuis 175 ans. (Photo : archives)

Le chemin de fer est en fête en Suisse. Il célèbre cette année ses 175 ans. Durant le week-end, 14 entreprises de transports publics romandes et associations ont ouvert leurs portes aux visiteurs.

Lorsque la  1ere  ligne a été mise en service, en 1847, 20 km entre Zurich et Baden, la Suisse accusait un train de retard par rapport au reste de l’Europe. Professeur émérite d’histoire de l’Université de Neuchâtel, Laurent Tissot en explique les causes :

Pas de charbon, pas de grandes villes et une topographie accidentée

Ce premier tronçon entre Zurich et Baden permettait d’effectuer en 45 minutes un trajet qui durait trois heures en calèche.

Il faut attendre 10 ans de plus, jusqu’en 1857, pour voir émerger la ligne historique entre Le Locle et La Chaux-de-Fonds, puis Neuchâtel. Ce tronçon permettra à la Suisse de développer des compétences, notamment en matière de percement de tunnels. Ces prouesses technologiques sont le premier élément qui permet au pays de rattraper son retard sur ses voisins. Laurent Tissot en évoque un autre :

« À la sortie des années 20, la Suisse est un pays qui va miser sur l’électricité, l’électrification des chemins de fer »

Cette ligne historique est construite presque dans l’urgence par les horlogers et les promoteurs. Ils y voient le moyen de se relier au réseau européen et d’exporter leur production de Londres à Constantinople :

« Cette ligne historique est restée un peu historique et les grands flux européens sont passés notamment par Vallorbe »

Cette ligne historique n’a pas bougé depuis 1857. Le fameux rebroussement de Chambrelin, connu loin à la ronde, aurait dû être le point de liaison avec le Val-de-Travers et le reste de l’Europe. Il n’en a finalement rien été.

Ce couac n’a pas empêché les habitants des Montagnes neuchâteloises d’apprécier leur chemin de fer :

Une attraction qui permet aux habitants des Montagnes neuchâteloises de découvrir la Suisse

Actuellement, le réseau des chemins de fer de Suisse compte plus de 5'400 kilomètres. /cwi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus