Un nouveau réservoir d’eau pour le Littoral Est

La structure, qui est en service depuis le mois de décembre 2021, a été inaugurée officiellement ...
Un nouveau réservoir d’eau pour le Littoral Est

La structure, qui est en service depuis le mois de décembre 2021, a été inaugurée officiellement vendredi matin. Elle alimente les communes d’Hauterive, de Saint-Blaise, de Cornaux, de Cressier et du Landeron

Le réservoir, d'une capacité de 2'200m3, marque une étape importante dans le projet de modernisation et d'extension du réseau d'eau du Syndicat intercommunal de la Communauté des eaux neuchâteloises (CEN). Le réservoir, d'une capacité de 2'200m3, marque une étape importante dans le projet de modernisation et d'extension du réseau d'eau du Syndicat intercommunal de la Communauté des eaux neuchâteloises (CEN).

Les communes du Littoral Est neuchâtelois sont parées pour la sécheresse. Le Syndicat intercommunal de la Communauté des eaux neuchâteloises (CEN) a inauguré vendredi matin un nouveau réservoir d’eau. Le réservoir de l’Essert, situé sur les hauts de Cressier, est composé de deux structures qui peuvent contenir 1'100 m3 d’eau chacune. Il alimente les communes d’Hauterive, de Saint-Blaise, de Cornaux, de Cressier et, depuis le mois de juillet, du Landeron. Si besoin, les communes d’Enges et de Lignières, mais aussi celles du Plateau de Diesse, pourraient se relier au réseau. L'ouvrage fait aussi figure de tête du réseau d'alimentation en eau de secours et de défense incendie, Roland Canonica, président de la CEN, la Communauté des eaux neuchâteloise:

Le réservoir de l’Essert a coûté 10 millions de francs, dont 40% subventionnés par le canton et 6% par l’ECAP. Le reste a été assumé par le syndicat. La fourniture d’eau à la CEN est assurée par la Ville de Neuchâtel via le réservoir et la station de pompage de Fontaine-André, dont la rénovation a été cofinancée par la CEN. /sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus