Un lobby pour le sport neuchâtelois

La Fédération neuchâteloise du sport s’est constituée mercredi soir. Elle demande un rééquilibrage ...
Un lobby pour le sport neuchâtelois

La Fédération neuchâteloise du sport s’est constituée mercredi soir. Elle demande un rééquilibrage des budgets étatiques dévolus aux sports

Sven Engel, à gauche, a été élu président de la FENESPO mercredi soir. Photo: FENESPO. Sven Engel, à gauche, a été élu président de la FENESPO mercredi soir. Photo: FENESPO.

Mieux faire entendre la voix du sport neuchâtelois. C’est l’un des objectifs de la FENESPO. La Fédération neuchâteloise du sport a été portée mercredi soir sur les fonts baptismaux aux Geneveys-sur-Coffrane. Elle veut donner au sport neuchâtelois la place qu’il mérite. « C’est un travail de longue haleine, nous nous lançons sur un marathon plus que sur un sprint », a souligné Sven Engel, le président de cette nouvelle structure.

La FENESPO regroupe quatre-vingt clubs, dix faîtières sportives, quinze acteurs professionnels et estime ainsi représenter les intérêts de plus de vingt-mille sportifs neuchâtelois. Au plan politique, elle a mis sur pied un groupe interpartis au Grand Conseil réunissant une quinzaine de députés. La Fédération porte aussi l’initiative populaire cantonale « 1% pour le sport » déposée en septembre dernier. Le texte demande que l'équivalent d'au moins un pourcent du budget de l'État soit consacré au soutien aux activités sportives. /aju


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus