Nouvelles restrictions d’eau à Val-de-Travers

Pour éviter de se retrouver sans liquide au robinet, la Commune prend des mesures. Depuis vendredi ...
Nouvelles restrictions d’eau à Val-de-Travers

Pour éviter de se retrouver sans liquide au robinet, la Commune prend des mesures. Depuis vendredi, il est interdit d’arroser, de laver les voitures et de remplir les piscines privées sur l’ensemble du territoire

Depuis une semaine, la commune achemine quotidiennement 200m3 d'eau dans le réservoir de Buttes. Depuis une semaine, la commune achemine quotidiennement 200m3 d'eau dans le réservoir de Buttes.

La situation devient critique à Val-de-Travers en raison de la sécheresse. Pour éviter de se retrouver sans eau au robinet, la Commune étend les mesures prises à Buttes il y a une semaine à l’ensemble du territoire. Depuis vendredi, les Vallonniers ne peuvent plus laver leur voiture, y compris dans les stations-service. L’arrosage des pelouses, des jardins potagers et des massifs floraux est également interdit. Les particuliers ne peuvent plus non plus remplir leur piscine. À noter que la piscine des Combe n’est pour l’instant pas concernée par ces restrictions puisqu’elle n’est pas reliée au réseau d’eau. Toutes ces mesures n’ont pas été prises de gaité de cœur par les autorités, mais l’urgence est là, indique Yves Fatton, conseiller communal à Val-de-Travers.

« Les nappes phréatiques ne se réalimentent pas d’elles-mêmes, elles ont tendance à s’épuiser »

Ces mesures sont en place depuis le 4 août à Buttes et la population a joué le jeu. La consommation quotidienne est passée de 400m3 d’eau à environ 270. Reste que pour continuer à alimenter le village, la commune doit transporter 200m3 d’eau par jour dans le réservoir de Buttes. Quand on demande à Yves Fatton si la situation est alarmante, il nous répond que tout va dépendre de la météo, mais que le Conseil communal doit anticiper. Il veut éviter d'arriver à une situation de crise où il n'y a plus d'eau au robinet.

Yves Fatton relève également qu’il est de la responsabilité de la Commune d’assurer à ses habitants une alimentation en eau potable, mais qu’elle doit aussi être en mesure d'agir en cas d’incendie.

Les restrictions d’eau sont en général assez bien comprises par les citoyens sauf peut-être en ce qui concerne l’arrosage des jardins potagers. 

« Il reste encore quelques fontaines dans nos villages non reliés au réseau qui permettent aux habitants d’aller puiser l’eau pour alimenter les jardins »

Le Conseil communal n’a pas attendu les épisodes de sécheresse de cette année pour repenser son réseau. Il travaille depuis deux ans sur un plan général d’alimentation en eau potable afin de faire évoluer le réseau.

« Le plan comprend de nouvelles ressources ou des agrandissements de réservoirs »

e Conseil communal lèvera les mesures dès que la situation le lui permettra.

La commune de La Grande Béroche a annoncé vendredi en début d'après-midi des mesures similaires. /sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus