Grande centrale de biogaz : projet retardé

Le projet qui devait voir le jour a La Chaux-de-Fonds ne sortira pas de terre avant 2026 en ...
Grande centrale de biogaz : projet retardé

Le projet qui devait voir le jour a La Chaux-de-Fonds ne sortira pas de terre avant 2026 en raison de la grandeur de l'infrastructure, qui demande un plan d'affectation spécial

La centrale devrait prendre place au pied du Chemin blanc, à la sortie de La Chaux-de-Fonds La centrale devrait prendre place au pied du Chemin blanc, à la sortie de La Chaux-de-Fonds

Le projet de centrale de biogaz à La Chaux-de-Fonds, l'une des plus grandes de Suisse, a été retardé et ne verra pas le jour avant 2026. En raison de la grandeur du projet, l'Etat de Neuchâtel a requis la nécessité d'une planification de l'usine par le biais d'un plan d'affectation spécial.

« Cette position fait suite aux récents arrêts rendus par le Tribunal fédéral concernant des installations de biogaz en zone agricole. Le plan spécial étant un instrument adopté par le législatif communal, il devra être voté par le Conseil général. Cette procédure retarde le lancement des travaux de minimum douze mois, de sorte que la centrale ne devrait pas entrer en service avant 2026 », ont indiqué mardi les porteurs du projet.

Le Département du développement territorial et de l'environnement et le Conseil communal de La Chaux-de-Fonds « ont d'ores et déjà assuré leur soutien à cette démarche, le projet s'inscrivant parfaitement dans la stratégie énergétique 2050 de la Confédération », peut-on lire dans le communiqué. La prochaine étape sera le dépôt d'une demande de plan spécial valant permis de construire d'ici à février 2023.

La société Agriteos a été fondée en avril 2021. En font partie le fournisseur d'énergie Viteos, la Chambre d'agriculture et de viticulture du canton de Neuchâtel (CNAV), la Société d'agriculture de La Chaux-de-Fonds, le Syndicat des productrices et producteurs de lait de La Chaux-de-Fonds, ainsi que 35 agriculteurs et producteurs de lait actifs sur la commune.

Devisée à 13 millions de francs, la société générera environ 14 GWhs de biométhane injecté dans le réseau gaz, soit l'équivalent de la consommation en chaleur de 1400 ménages. L'installation, qui doit voir le jour à la sortie est de la ville, deviendra l'une des plus grandes centrales de production de biogaz à partir de biomasse de Suisse. /ATS-elc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus