Le NIFFF ne saute pas encore le pas du « cashless »

Le payement par carte n’est pas disponible partout dans les cinémas où sont projetés les films ...
Le NIFFF ne saute pas encore le pas du « cashless »

Le payement par carte n’est pas disponible partout dans les cinémas où sont projetés les films du Festival international du film fantastique de Neuchâtel. La manifestation mise pour l’heure sur un système hybride

Les consommations ne peuvent pas être payées par carte dans les cinémas du NIFFF. Les consommations ne peuvent pas être payées par carte dans les cinémas du NIFFF.

Le NIFFF ne passe pour l’heure pas en mode « cashless ». La manifestation qui se tient jusqu’à samedi à Neuchâtel favorise actuellement des systèmes de payement hybrides, à l’inverse de Festi’Neuch qui n'autorise plus que le payement par carte, ou de La Fête des vendanges qui mise désormais sur un bracelet rechargeable.

Dans les salles de cinéma où sont diffusées les œuvres du Festival international du film fantastique de Neuchâtel, il est possible d’acheter ses billets en cash ou par carte. En revanche, les boissons et la nourriture vendues au même endroit ne peuvent être réglées qu’en cash. Résultat, notre rédaction a constaté ce week-end que de nombreuses personnes se sont retrouvées embêtées au moment de payer, car elles ne disposaient pas de monnaie suffisante.

Samedi soir, en cette chaude soirée d’été où beaucoup de Neuchâtelois étaient de sortie, la plupart des bancomats du centre-ville étaient en rupture de stock et ne délivraient plus que des billets de 1000 francs, selon le témoignage de certains festivaliers. À l’heure où le cash se fait de plus en plus rare dans de nombreux porte-monnaie, le NIFFF n’est pourtant pas encore prêt à sauter le pas. Contactés, les organisateurs expliquent que « les machines à cartes sont disponibles uniquement dans les caisses principales du festival, c’est-à-dire celles qui permettent de vendre des billets, pour des raisons logistiques ». Ils relèvent par ailleurs que ce système « est en place depuis plusieurs éditions » et soulignent qu’ils n’ont « pas constaté de problèmes majeurs ». Le festival précise encore qu’une réflexion au sujet de différents systèmes de payement est en cours, mais pour l’édition actuelle, c’est le système hybride qui a été privilégié.

Pensez donc à passer au bancomat avant de vous rendre dans les différents cinémas de la manifestation. /ara


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus