FUS Vaud : Neuchâtel associé aux réflexions

À la suite de nombreux dysfonctionnements, le Canton de Vaud réfléchit à internaliser la Fondation ...
FUS Vaud : Neuchâtel associé aux réflexions

À la suite de nombreux dysfonctionnements, le Canton de Vaud réfléchit à internaliser la Fondation urgences santé. Neuchâtel continuera d'acheter les prestations actuelles et sera consulté quant à l’avenir de la structure

La FUS Vaud gère notamment le 144 pour le canton de Neuchâtel. (Image d'archives). La FUS Vaud gère notamment le 144 pour le canton de Neuchâtel. (Image d'archives).

Neuchâtel va continuer d’acheter ses prestations à la FUS Vaud. Depuis 2015, le 144, les appels d’urgences pédiatriques et de la garde médicale sont gérés par la Fondation urgences santé basée à Lausanne. Une institution qui est dans la tourmente depuis 2017. La semaine passée, l’État de Vaud a listé les différents dysfonctionnements observés au sein de la structure. Une série de mesures a été prise. Le Canton envisage par ailleurs de reprendre la FUS. Si c’est le cas, il ne devrait pas y avoir de grands changements pour les Neuchâtelois.

Laurent Kurth, conseiller d’État en charge de la santé :

Laurent Kurth qui précise que malgré les importantes difficultés d'organisation, de management et d'absentéisme, il n'y a jamais eu de problèmes importants dans le dispositif sanitaire neuchâtelois, à savoir les prestations achetées par le Canton à la FUS Vaud.

L'Etat major cantonal de conduite vaudois avait été mandaté en février dernier par les autorités pour continuer à garantir les missions et les prestations délivrées par la fondation. Il continuera d'assurer la gestion opérationnelle de la FUS pour une période transitoire de 18 mois. /ats-sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus