Commentaire : un pas de plus pour le vivre ensemble

Vous souvenez-vous du pavillon d’Expo.02 où tout le monde pouvait symboliquement se marier ...
Commentaire : un pas de plus pour le vivre ensemble

Vous souvenez-vous du pavillon d’Expo.02 où tout le monde pouvait symboliquement se marier à Yverdon-les-Bains ? Depuis ce vendredi, c’est le cas en Suisse, mais pour de vrai. C’est le commentaire d’Adrien Juvet

Le mariage est ouvert à tous à partir du 1er juillet.(Photo libre de droits). Le mariage est ouvert à tous à partir du 1er juillet.(Photo libre de droits).

Ce vendredi matin sur RTN, place au commentaire. Adrien Juvet est revenu sur le mariage pour tous :

Ce vendredi 1er juillet est un jour particulier. Depuis ce matin en Suisse, deux femmes ou deux hommes peuvent se dire oui, peuvent se marier. Cette minorité accède aux mêmes droits que les personnes hétérosexuelles. Les amoureuses et les amoureux auront un même accès au mariage. C’est la fin d’une différenciation à l’état civil, c’est la fin d’une discrimination, une discrimination enterrée par le peuple Suisse et les cantons, cantons qui ont voté de manière unanime, afin d’élever l’amour au-delà des jugements, afin que chacun puisse vivre comme bon lui semble, sans que l’Etat ne vienne dire de manière arbitraire qui a le droit de vivre ensemble et de s’aimer.

Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. Rappelez-vous les tensions que provoquait le pavillon sur lequel tout le monde pouvait symboliquement se marier à Yverdon lors d’Expo.02. Souvenez-vous aussi des messages d’ouverture délivrés par François Silvant, au moment de la votation sur le partenariat enregistré et les réactions que cela provoquait.

C’est une période que je n’ai pas vécue, mais au travers de reportages, de documentaires, aussi d’un film suisse – Der Kreis – j’ai pu percevoir à quel point, depuis les années cinquante, le chemin de croix a été long et ardu pour celles et ceux qui ont su faire bouger les mentalités.

Aujourd’hui n’est cependant pas une ligne d’arrivée : le marathon se poursuit pour la tolérance, pour accepter nos voisins tels qu’ils sont, pour vivre ensemble dans le respect de chacun.

Aujourd’hui ce n’est pas une ligne d’arrivée, mais il me tenait à cœur de rendre hommage et de remercier toutes ces personnes et tous ces politiciens qui se sont mobilisés et battus, pour que cet après-midi, je puisse dire oui à la personne que j’aime. /aju


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus