Un pan de plafond s’effondre, le Bio ferme temporairement

La salle neuchâteloise fait actuellement l’objet d’une enquête après qu’une partie du faux ...
Un pan de plafond s’effondre, le Bio ferme temporairement

La salle neuchâteloise fait actuellement l’objet d’une enquête après qu’une partie du faux plafond se soit écroulée lors d’une séance en mai dernier. Une personne a été légèrement blessée

Le cinéma Bio de Neuchâtel est fermé pour une durée indéterminée. Le cinéma Bio de Neuchâtel est fermé pour une durée indéterminée.

Le ciel leur est tombé sur la tête ou presque. Des spectateurs ont vu leur séance s’interrompre brutalement le 21 mai à Neuchâtel. Une partie du faux plafond du cinéma Bio s’est en effet détachée. À cet instant neuf personnes se trouvaient dans la salle et l’une d'entre elles a été légèrement blessée. Heureusement, le pire a été évité et la majorité des dégâts ne concerne que le matériel. Alors que la salle est temporairement fermée, une enquête est en cours.


Une grande surprise

Contactée par notre rédaction, la responsable des salles neuchâteloises de Cinepel, Sandrine Liscia avance que c’est une petite partie du faux plafond qui s’est décrochée. Une personne sur les neuf spectateurs a été touchée par cette chute de panneaux. Celle-ci a été légèrement blessée, alors que le reste de l’audience était choqué. Cet incident est d’ailleurs une grande surprise pour les responsables du cinéma surtout que des contrôles réguliers sont effectués dans l’enceinte. Si la salle n’est pas flambant neuve, elle n’est de loin pas vétuste.


Pas de blockbuster, pas de vibrations

Le Bio est d'ailleurs une salle avec une programmation dite « culturelle ». L’endroit n’est donc pas soumis à des vibrations comme lors la projection de blockbuster dont la bande-son et les effets sonores peuvent faire trembler les murs. La salle n’est également pas équipée pour du son Atmos. Heureusement, car « des haut-parleurs auraient pu se décrocher du plafond » selon Sandrine Liscia.

Le cinéma Bio et le Bleu café sont voisins dans le bâtiment sis Faubourg du Lac 27. Le cinéma Bio et le Bleu café sont voisins dans le bâtiment sis Faubourg du Lac 27.

Une enquête est désormais ouverte pour déterminer les causes de cet incident. Pour l’instant, l’exploitant et la gérance de la Caisse de pensions de la fonction publique du canton de Neuchâtel attendent les résultats de cette investigation policière. À notre question de savoir si le bâtiment est toujours viable ou s’il s’agit d’un incident isolé, le propriétaire - la CPCN -  répond lui aussi qu’il attend les conclusions de l’enquête.


Reconstruction en vue

Ce bâtiment avait déjà été sous le feu des projecteurs, il y a trois ans. La presse locale faisait état d'un projet de destruction pour laisser place à un nouvel édifice, une rénovation étant trop compliquée. La CPCN - Caisse de pensions de la fonction publique du canton de Neuchâtel anciennement Prévoyance.ne – annonçait vouloir construire une vingtaine d’appartements et des surfaces commerciales. Ce projet de la CPCN aurait des incidences sur le destin du cinéma Bio, mais aussi du Bleu café, même si la responsable laissait la porte ouverte à une future collaboration.

En 2022, le projet est « toujours à l’ordre du jour » selon la directrice adjointe de la CPCN, Nicole Laville. Toutefois, le début des travaux a pris du retard en raison d’un locataire de l’immeuble. Le projet est décalé de quelques années.

Enfin, si le cinéma Bio a dû stopper temporairement les projections pour une durée indéterminée, le Bleu café qui occupe le même bâtiment continue actuellement son activité. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus