Le site de la Paulière se redessine

Exit le FC Coffrane et les entreprises proches de la réserve naturelle vaudruzienne. Un projet ...
Le site de la Paulière se redessine

Exit le FC Coffrane et les entreprises proches de la réserve naturelle vaudruzienne. Un projet complet de réaménagement est prévu d’ici cinq à dix ans pour préserver la faune locale et la qualité des eaux de la zone

Reconnue pour son importance dans la reproduction des batraciens, le site de la Paulière sera davantage protégé à l'avenir. Reconnue pour son importance dans la reproduction des batraciens, le site de la Paulière sera davantage protégé à l'avenir.

Déménagements imminents sur le site de la Paulière. Le club de football du FC Coffrane et les entreprises actuellement présents sur la zone vaudruzienne doivent préparer leurs bagages en raison d’un réaménagement du site protégé. La Paulière figure en effet dans l’inventaire fédéral des sites d’importance nationale pour la reproduction des batraciens. Mais, selon le conservateur cantonal de la nature, Philippe Jacot-Descombes, c’est surtout la politique de protection des eaux de la réserve naturelle qui a poussé les autorités à prendre des mesures supplémentaires. 

Travaux impossibles

Récemment promu en 1re Ligue de football, le FC Coffrane se voit donc obligé de trouver un nouveau chez lui. Le terrain du BEG Stadium n’étant plus aux normes pour cette catégorie de jeu, des travaux d’agrandissement seraient nécessaires sur le site. Une opération « inenvisageable » dans la situation actuelle selon Philippe Jacot-Descombes. De son côté, l’entreprise Von Arx, sera déplacée sur le secteur de Rive.

Pour l’heure, aucune date butoir n’a encore été arrêtée quant au déménagement définitif du club et des entreprises qui occupent actuellement le site, mais « les discussions se poursuivent », ajoute le conservateur cantonal de la nature.


Projet à long terme

Le réaménagement complet de la zone protégée de la Paulière devrait prendre « entre cinq et dix ans ». Ces travaux ont pour objectif d’offrir un environnement propice à la préservation des espèces présentes, voire d’augmenter leurs populations.

/gjo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus