Lâché par la Fédération suisse, Neuchâtel n’organisera pas les mondiaux de minigolf

Le club du bord du lac avait tout en main pour accueillir la grand-messe mondiale du minigolf ...
Lâché par la Fédération suisse, Neuchâtel n’organisera pas les mondiaux de minigolf

Le club du bord du lac avait tout en main pour accueillir la grand-messe mondiale du minigolf en 2023, mais l’absence de soutien de la Fédération suisse a finalement fait capoter la candidature neuchâteloise

Michael Polten, Josiane Bettex et Elian Bacouet, tous membres du comité d’organisation, ne pourront finalement pas accueillir les mondiaux en 2023. Michael Polten, Josiane Bettex et Elian Bacouet, tous membres du comité d’organisation, ne pourront finalement pas accueillir les mondiaux en 2023.

L’amertume est palpable au minigolf de Neuchâtel. Le club qui occupe les lieux à proximité des Patinoires du Littoral ne pourra pas accueillir les mondiaux en 2023. Tout était pourtant ficelé, mais un retournement de dernière minute a fait capoter la candidature neuchâteloise. La Fédération suisse de minigolf n’a finalement pas souhaité entrer en matière pour une question de sous. Le couperet est tombé lundi et la décision a été communiquée aux médias ce mercredi.

La déception est grande pour Elian Bacouet, propriétaire du minigolf et membre du comité d’organisation

D’après le comité d’organisation neuchâtelois, Swiss Minigolf n’a tout à coup plus voulu assumer l’entier du risque de déficit concernant les investissements lui incombant (environ 80'000 francs, selon le comité). Elle a alors demandé au club d’en assumer la moitié. Une requête impossible à satisfaire pour la structure du littoral qui devait déjà prendre en charge entre 100’000 et 125'000 francs d’investissements pour les infrastructures sportives.

Si la déception est grande, le travail fourni reste. Le club de minigolf de Neuchâtel ne ferme pas la porte à une nouvelle candidature ces prochaines années pour des mondiaux. Un événement qui attire entre 16 et 18 équipes du monde entier et environ 400 joueurs. De plus, le projet de réfection du parcours sera, lui, mené à bien quoiqu’il en soit. Une mise à neuf qui permettra également d’accueillir des compétitions plus modestes, comme les championnats suisses ou européens. /rgi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus