Le Grand Conseil enterre la pétition sur le Centre nordique de La Vue-des-Alpes

Le texte demandait le déplacement du parc éolien prévu sur ce site touristique. La lutte contre ...
Le Grand Conseil enterre la pétition sur le Centre nordique de La Vue-des-Alpes

Le texte demandait le déplacement du parc éolien prévu sur ce site touristique. La lutte contre le réchauffement climatique a prévalu

Le Grand Conseil a refusé une pétition qui mettait en péril le projet éolien du Crêt-Meuron. (Photo d'illustration).
Le Grand Conseil a refusé une pétition qui mettait en péril le projet éolien du Crêt-Meuron. (Photo d'illustration).

Le Grand Conseil neuchâtelois défend le site éolien du Crêt-Meuron. Il a rejeté mardi par 81 voix contre 2 et 13 abstentions la pétition intitulée Non à la disparition du Centre nordique et touristique de La Vue-des Alpes, déposée en 2020 et accompagnée de 9'000 signatures. Le texte demandait que le site éolien soit retiré de la planification pour ne pas mettre en péril les activités sportives et touristiques du lieu.

Pour la majorité des députés, des efforts ont été faits pour aller dans le sens des pétitionnaires. La quasi-totalité des pistes de ski, de ski de fond et de raquettes pourra être conservée. Le projet a été revu en ce sens. Trois éoliennes ont été déplacées et trois autres seront arrêtées durant l’ouverture des pistes. Ce compromis entraîne une baisse de production qui passera de 23 GWh/an à 11 GWh/an et qui permettra tout de même d’assurer l’approvisionnement d’environ 7'000 personnes, soit la moitié de la population du Val-de-Ruz. Les solutions trouvées n'ont pas complètement fait l'unanimité notamment au sein du groupe POP.

Julien Gressot député du POP

Priorité donnée à la défense de l'environnement

La lutte contre le réchauffement climatique était clairement au cœur des arguments. Le député socialiste Hugo Clémence a résumé la problématique ainsi : « que préfère-t-on : ne plus faire de ski de fond sur un tracé précis ou ne plus faire de ski du tout parce qu’il ne tombera plus un flocon sur la région ? », ajoutant que la lutte contre le réchauffement climatique se fera au prix de certains sacrifices sur notre confort. L’élu UDC Niels Rosselet-Christ a quant à lui mis en avant la nécessité de trouver des solutions face aux pénuries énergétiques qui se profilent. 

Le député socialiste Hugo Clémence

Initiative lancée ?

Le sujet n'est peut-être pas clos. Les pétitionnaires ont déjà évoqué la possibilité de lancer une initiative en cas de refus du Grand Conseil de retirer le site du Crêt-Meuron du projet éolien cantonal qui prévoit l’implantation de mâts sur cinq sites. À leurs yeux, la décision du Grand Conseil va à l’encontre de la volonté du Canton de faire de La Vue-des-Alpes et de Tête-de-Ran des lieux emblématiques en matière de tourisme. Pour eux, le site risque de se transformer en zone industrielle avec ce projet éolien. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus