La Sécurité publique neuchâteloise se réorganise et renforce sa proximité

Les agents de sécurité publique de la nouvelle commune fusionnée se répartiront désormais quatre ...
La Sécurité publique neuchâteloise se réorganise et renforce sa proximité

Les agents de sécurité publique de la nouvelle commune fusionnée se répartiront désormais quatre secteurs distincts. Des cafés-contacts sont également lancés pour renforcer les liens avec les citoyens

Les agents de la Sécurité publique étaient au contact de la population ce jeudi à Neuchâtel. Les agents de la Sécurité publique étaient au contact de la population ce jeudi à Neuchâtel.

Se rapprocher de la population, c’est l’objectif de la Sécurité publique de la nouvelle commune fusionnée de Neuchâtel. Elle vient de lancer des cafés-contacts, dont le premier s’est tenu jeudi matin dans le centre-ville du chef-lieu. Ce renforcement des liens passe également par une réorganisation au niveau du terrain. Le territoire communal a été découpé en quatre secteurs (La Côte, Nord-Ouest, Centre et Est) selon la masse de travail.

Les explications de Christian Bourquin, chef de la Sécurité publique de la Commune de Neuchâtel

Entre six et neuf agents seront déployés dans chaque secteur pour accomplir les diverses tâches qui leur incombent, comme le contrôle du stationnement, les patrouilles, le traitement des demandes citoyennes ou encore la résolution de problèmes sécuritaires.

Autre nouveauté, dès le 1er juin, les amendes d’ordre sur les communes de Neuchâtel et du Val-de-Ruz prendront la forme d’un QR Code, ceci dans l’optique de simplifier leur paiement.

Lancement des cafés-contacts

La réorganisation du territoire communal en secteur a aussi pour objectif de renforcer les liens entre les agents et la population. Pour encourager la conversation, la police de proximité neuchâteloise a lancé son premier café-contact ce jeudi matin. Un moment de détente où la population a pu venir discuter directement avec les agents. Nous nous sommes rendus sur place.

Ces cafés-contacts sont appelés à être organisés au moins huit fois par année (deux par secteur), plus lors d’événements ponctuels. Le prochain devrait être organisé dès le mois de juin aux Jeunes-Rives et porter sur le littering.

Le concept du café-contact n’est pas nouveau dans notre région. La commune de Val-de-Travers en organise régulièrement depuis une année. Le prochain se tient justement ce vendredi 20 mai de 9h30 à 11h30, au séchoir à Absinthe de Boveresse. /rgi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus