Criminalité largement en recul dans le canton de Neuchâtel

La police aura bénéficié d’une année 2021 clémente en termes de délinquance avec une baisse ...
Criminalité largement en recul dans le canton de Neuchâtel

La police aura bénéficié d’une année 2021 clémente en termes de délinquance avec une baisse de 9,6% des infractions au code pénal. La criminalité en bande inquiète toutefois

La Police neuchâteloise a présenté lundi ses chiffres 2021.  La Police neuchâteloise a présenté lundi ses chiffres 2021. 

Des chiffres satisfaisants pour la Police neuchâteloise : la criminalité dans le canton est largement en baisse. En 2021, le taux des infractions au code pénal a reculé de 9,6%. Parmi ces chiffres, les cas recensés de violence grave ont diminué de 5% alors que les délits moyens sont en baisse de 13%. Ombre au tableau, un homicide a été commis. Il s’agit du premier crime de ce genre depuis 2017 rapportent les forces de l’ordre. Toutefois, les chiffres n’ont « jamais été aussi bas depuis sept ans » selon la Police neuchâteloise. Cette diminution des infractions est par ailleurs plus marquée que dans le reste du pays.

Le commandant de la Police neuchâteloise, Pascal Lüthi:

Les bandes inquiètent

Au chapitre des inquiétudes, le phénomène des bandes a connu un pic de violence l’année dernière, notamment entre des groupes d’individus issus du haut du canton et de Bienne. Selon les forces de l’ordre, ces organisations sont responsables de rixes, de brigandages, mais également d’actes d’enlèvements ou séquestrations. La police ajoute encore que l’homicide d’un jeune du Locle en septembre 2021 à Lausanne est à mettre au crédit de ces violences entre bandes rivales. Pour l'instant, les forces de l'ordre assurent que le phénomène des bandes - qui sont étroitement surveillées au niveau romand - est sous contrôle.


Cybercriminalité en hausse

Dans cette tendance à la baisse, seule la cybercriminalité́ poursuit sa croissance. La Police neuchâteloise explique qu’en plus de l’augmentation du phénomène, c’est surtout la meilleure prise en compte et le recensement de cette problématique par les agents qui a fait gonfler les statistiques.

Selon le chef de la police judiciaire, Sami Hafsi, la cybercriminalité va encore augmenter

/jha-comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus