Succès des primes à l’embauche

Près de 600 chômeurs ont bénéficié des primes à l’embauche dans le Canton de Neuchâtel. Ce ...
Succès des primes à l’embauche

Près de 600 chômeurs ont bénéficié des primes à l’embauche dans le Canton de Neuchâtel. Ce soutien à la reprise économique en temps de pandémie a coûté 1,7 million de francs et a pris fin le 31 décembre

Les primes à l'embauche ont permis à 600 Neuchâtelois de retrouver du travail. Cette mesure cantonale aura coûté 1,7 million de francs. (Photo: LDD) Les primes à l'embauche ont permis à 600 Neuchâtelois de retrouver du travail. Cette mesure cantonale aura coûté 1,7 million de francs. (Photo: LDD)

Le Canton de Neuchâtel tire un bilan positif de ses primes à l’embauche. Cette mesure de soutien à la reprise économique en temps de pandémie a pris fin le 31 décembre. En huit mois, près de 600 demandeurs d’emploi et des centaines d’entreprises en ont bénéficié pour un coût total d’1,7 million de francs.

Cette mesure encourageait les entreprises à engager des chômeurs inscrits dans le canton de Neuchâtel. Des primes de 2’000, 4’000 ou 6'000 francs étaient versées aux employeurs selon le profil des demandeurs d’emplois engagés. Les moins de 30 ans et les personnes inscrites à l’assurance chômage depuis plus d’une année sont ceux qui en ont le plus profité.

Valérie Gianoli, cheffe du Service de l’emploi, nous parle de ces deux catégories

Au niveau des entreprises, si tous les secteurs ont profité de cette mesure unique en Suisse, le secteur tertiaire et l’industrie sont les principaux à avoir bénéficié de ce coup de pouce étatique. Encourager l’engagement de demandeurs d’emplois locaux a également permis de mettre en lumière les compétences des chômeurs neuchâtelois auprès des employeurs.

Avec près de 600 personnes engagées grâce à ces subsides, c’est aussi 600 personnes en moins qui nécessiteront des prestations sociales. Un bénéfice à long terme pour le Canton de Neuchâtel, même si la balance reste compliquée à calculer.

Si cette mesure semble avoir porté ses fruits, elle n’est pas appelée à être reconduite.

A noter que cette prime à l’embauche faisait partie d’un large éventail de mesures cantonales de soutien à l’économie en cette période de crise sanitaire. /rgi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus