Gare aux arnaques par courrier

Plusieurs Neuchâtelois ont reçu dernièrement des envois nominatifs affranchis à l’étranger ...
Gare aux arnaques par courrier

Plusieurs Neuchâtelois ont reçu dernièrement des envois nominatifs affranchis à l’étranger. Ces missives qui laissent miroiter des sommes importantes sont en fait des arnaques un peu plus élaborées que le spam sur internet

Voici un exemple de courrier reçu chez des citoyens neuchâtelois par la poste. Voici un exemple de courrier reçu chez des citoyens neuchâtelois par la poste.

Nouvelle arrivée sur le marché des arnaques dans le canton de Neuchâtel. Après l’e-mail du prince nigérian et les fraudes à l’investissement en ligne, place au courrier nominatif. Dernièrement, plusieurs Neuchâtelois ont reçu une lettre qui les invite à réclamer une assurance-vie d’un lointain parent. À la clé : un pactole alléchant de plusieurs millions de francs. Mais attention, il s’agit d’une arnaque. 


Courrier étrange

Le mois passé, des Neuchâtelois ont reçu une lettre les enjoignant à collaborer avec un avocat étranger pour solliciter une somme importante, en l’occurrence 11,5 millions de dollars. Un membre éloigné de leur famille aurait perdu la vie, il y a plus de dix ans et le dépôt d’épargne « payable au décès » n’a jamais été réclamé. Le pactole est certes alléchant, mais quelques détails mettent la puce à l’oreille. L’étude de l’avocat qui a contacté certains citoyens est située au Canada, mais l’enveloppe est affranchie … au Portugal.

Dans le courrier, si le nom du parent décédé correspond à celui du destinataire, les logotypes utilisés sont très pixellisés, de mauvaise qualité et la signature est numérique. De son côté, le site internet mentionné dans le texte renvoie sur une page banale sans photographie ni référence. Le signataire est introuvable sur la toile, et surtout, il semblerait que le nom de l’étude soit inventé et calqué sur un vrai cabinet qui se situe à quelques encablures de là, au Canada. Tout laisse donc à croire qu’il s’agit d’une fraude.

Pour la Police neuchâteloise, ce procédé est nouveau dans la région. Il est surtout plus retors.

Le porte-parole de la Police neuchâteloise, Georges-André Lozouet

Viser l'euphorie

Dans la majeure partie des cas, les personnes contactées ne se laisseront pas avoir et laisseront le courrier sans suite. Mais une petite partie de la population peut être tentée par ce genre d’escroquerie. En effet, le but recherché est de provoquer l’euphorie chez la personne en articulant le gain d’une somme d’argent importante, au point où toute réflexion est parfois abandonnée.

« Nous ne vivons pas dans un monde de miracles »

Enfin, la Police neuchâteloise avance que les personnes qui tombent dans le panneau doivent souvent verser de l’argent aux expéditeurs pour débloquer la somme promise. Dans la majeure partie des cas, les lésés utilisent de l’argent qui provient de comptes non déclarés, donc aucune plainte n’est ensuite possible si cela tourne mal. De plus, le sentiment de honte de s’être fait avoir est fréquemment présent, ce qui retient certains citoyens d’entreprendre des démarches judiciaires.

En conclusion, faites attention avec les courriers qui vous promettent des sommes mirobolantes et prévenez la police si vous recevez ce genre de missives. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus