Le Seyon sous la loupe d’une étudiante neuchâteloise

Jeanne Käser étudie la concentration de pesticides dans la rivière et leurs impacts sur les ...
Le Seyon sous la loupe d’une étudiante neuchâteloise

Jeanne Käser étudie la concentration de pesticides dans la rivière et leurs impacts sur les invertébrés. Elle a été primée pour son travail de maturité

Jeanne Käser a cherché la présence de pesticides dans le Seyon. Jeanne Käser a cherché la présence de pesticides dans le Seyon.

Une jeune Neuchâteloise de 19 ans lauréate du concours national 2021 de Science et jeunesse. Jeanne Käser a été primée début octobre pour son travail de maturité présenté au lycée Denis-de-Rougemont. Son étude s’est intéressée à la concentration de néonicotinoïdes dans le Seyon, notamment chez les invertébrés. Les travaux de l’étudiante ont montré une exposition chronique de ces organismes aux pesticides.

Les explications de Jeanne Käser, étudiante en biologie à l’Université de Neuchâtel: 

La jeune femme a effectué plusieurs prélèvements dans le Seyon, au-dessus de Valangin. Elle n’a pas choisi ce cours d’eau par hasard :

Aujourd’hui étudiante en biologie à l’Université de Neuchâtel, Jeanne Käser a rejoint un groupe d’étude pour poursuivre l’analyse des néonicotinoïdes dans le Seyon. En juin, elle a également été récompensée par le Swiss Junior Water Prize 2021 pour son travail. /ara-dsa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus