Chien de rouge, pisteur de sang

Ils ont pour mission de retrouver les animaux blessés. Les chiens de rouge sont appelés à la ...
Chien de rouge, pisteur de sang

Ils ont pour mission de retrouver les animaux blessés. Les chiens de rouge sont appelés à la rescousse durant la chasse ou lors d’accidents de la route. Présentation

Tea, 3 ans, chienne de rouge émérite. Tea, 3 ans, chienne de rouge émérite.

Parmi les nombreuses spécialisations d’un chien, celle de la recherche au sang est la moins connue du grand public. Lors d’une partie de chasse, ou à la suite d’un accident routier impliquant un animal, il y a un canidé auquel on fait appel sans hésiter : le chien de rouge. Ce dernier est doté d’un odorat exceptionnel pour suivre en longe, le nez au sol, la piste du gibier blessé. Une fois l’animal repéré, il peut être examiné pour déterminer son état de santé et décider, le cas échéant, de le laisser partir ou d’abréger ses souffrances.

Démonstration vidéo d'un pistage

Dans le canton de Neuchâtel, le Service de la faune, de la forêt et de la nature (SFFN) dispose de cinq chiens de ce type pour assurer une astreinte durant toute l’année. Ces gardes-faune auxiliaires peuvent être contactés à travers le SFFN ou la Police cantonale.

Fulvio Baracchi assure ce service plusieurs fois par année dans la région. Il est le propriétaire de Tea, un chien d’oysel allemand (ou Wachtelhund) de 3 ans, « fougueuse mais efficace ». Selon lui, tous les chiens de chasse ne font pas de bons chiens de rouge. Certaines races ont des prédispositions pour le job. C’est notamment le cas du chien rouge de Bavière ou du chien rouge de Hanovre. Mais dans une même portée, il peut n’y avoir qu’un seul chiot doué pour la recherche au sang. « Le rouge, c’est un peu particulier. Certains chiens n’ont tout simplement pas envie », explique le garde-faune auxiliaire du Crêt-du-Locle.

Fulvio Baracchi forme lui-même ses chiens. Un apprentissage qui peut commencer dès 3 mois :

Une formation spécifique pour les chiens de chasse pourrait voir le jour en 2023 dans le canton de Neuchâtel. La nouvelle loi fédérale sur la chasse exige des chiens créancés sur le différent gibier chassé dans la région. L’apprentissage serait axé « sur la sociabilisation et sur des éléments basiques de l’entente entre l’homme et son chien pour atteindre un but commun », explique Henri-Armand Meister de la Fédération des chasseurs et membre de la commission chien. Ces cours, dispensés par l'association, seraient ouverts à tous les détenteurs d’un permis de chasse, affiliés ou non. La formation serait dispensée en trois séances échelonnées sur les quatre premières années de vie du chien. L’un des volets de cet apprentissage concernera plus particulièrement les chiens de rouge.

Fulvio Baracchi explique la bonne manière d'agir avant de contacter un conducteur de chien de rouge

Selon les chiffres du SFFN, 150 animaux sauvages ont été accidentés en 2020 sur les routes du canton de Neuchâtel. Le chevreuil est la principale victime avec 71 blessés, suivi du renard avec 43 et du blaireau avec 22. Viennent ensuite les lièvres avec huit individus, puis enfin les chamois et les sangliers avec trois accidents.

/dsa

Le garde-faune auxiliaire Fulvio Baracchi n'est pas à son premier chien de rouge. Le garde-faune auxiliaire Fulvio Baracchi n'est pas à son premier chien de rouge.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus