Boutiques virtuelles épinglées par les chimistes

Une vaste enquête des chimistes cantonaux a mis en lumière les lacunes dans la composition ...
Boutiques virtuelles épinglées par les chimistes

Une vaste enquête des chimistes cantonaux a mis en lumière les lacunes dans la composition d’ingrédients mis en vente sur internet

Difficile de trouver toutes les informations sur les produits alimentaires vendus en ligne. Photo: libre de droit Difficile de trouver toutes les informations sur les produits alimentaires vendus en ligne. Photo: libre de droit

Acheter des produits alimentaires en ligne en toute connaissance de cause. Dans le cadre d’une campagne d’inspection nationale des chimistes cantonaux, plus de 300 boutiques sur internet ont fait l’objet d’un contrôle. Que ce soit des pharmacies, des boulangeries, des vendeurs par correspondance, tous doivent fournir les mêmes informations sur leurs produits qu’en magasins. Contrairement aux achats physiques, il est impossible de lire sur l’étiquette le pays d’origine ou encore la liste des ingrédients. Et pourtant, ces informations doivent être mises à disposition du consommateur. Les chimistes cantonaux ont contrôlé 323 boutiques virtuelles et 78% ne respectaient pas les bases légales.

Selon le communiqué transmis mercredi, de fréquentes lacunes ont été observées dans l’indication de la présence d’allergènes et dans la liste des ingrédients. Ces contrôles ne concernent que les boutiques ayant leur siège sur le territoire helvétique. Les chimistes cantonaux annoncent avoir pris des mesures pour combler ces lacunes. Ils ont édité une fiche d'informations à destination des vendeurs en ligne, en leur rappelant leurs obligations. /ncp-comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus