Profils ADN : La police devrait pouvoir recourir au phénotypage

La loi sur les profils ADN doit être adaptée aux nouvelles techniques scientifiques. Le Conseil ...
Profils ADN : La police devrait pouvoir recourir au phénotypage

La loi sur les profils ADN doit être adaptée aux nouvelles techniques scientifiques. Le Conseil des Etats veut toutefois limiter l’usage du phénotypage à des infractions graves

Le chef de la police judiciaire neuchâteloise Sami Hafsi était dans La Matinale ce jeudi. Le chef de la police judiciaire neuchâteloise Sami Hafsi était dans La Matinale ce jeudi.

Les policiers suisses souhaitent pouvoir recourir aux avancées scientifiques de profilage lors de certaines enquêtes criminelles. Le Conseil des Etats s’est penché la semaine dernière sur la nouvelle loi sur les profils ADN. La Chambre des Cantons veut cependant limiter l’usage du phénotypage à des infractions graves. Cette méthode permettrait aux enquêteurs d’analyser des traces ADN pour obtenir des informations telles que la couleur des yeux, des cheveux, de peau, les origines ou encore l’âge d’un suspect.

Le chef de la police judiciaire neuchâteloise Sami Hafsi était en direct dans La Matinale jeudi pour faire le point ces nouveaux outils d’analyse :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus