Stéphanie Wenker désignée meilleure jeune journaliste

Le « Prix 2021-2022 de meilleure jeune journaliste » a été remis mardi soir à Lausanne à cette ...
Stéphanie Wenker désignée meilleure jeune journaliste

Le « Prix 2021-2022 de meilleure jeune journaliste » a été remis mardi soir à Lausanne à cette journaliste de RTN. La Vallonnière s’est distinguée parmi les 15 stagiaires ayant obtenu en 2021 le Diplôme de journaliste du CFJM

Stéphanie Wenker a remporté le prix grâce à son enquête sur les menstruations chez les sportives. Stéphanie Wenker a remporté le prix grâce à son enquête sur les menstruations chez les sportives.

Une collaboratrice de RTN récompensée pour son travail. Stéphanie Wenker s’est vu remettre mardi soir à Lausanne le « Prix meilleure jeune journaliste ». La récompense dotée de 3'000 francs est attribuée chaque année aux plus méritants des jeunes journalistes qui ont achevé leur formation au Centre de formation au journalisme et aux médias (CFJM).

Stéphanie Wenker a été récompensée à l’unanimité du jury pour son enquête sur l’impact du cycle menstruel chez les sportives. « Parce qu’elle pratique elle-même le volley, (…) elle réalise que personne durant son parcours de sportive ne lui a parlé de la question d’un entraînement adapté aux femmes », a relevé Miruna Coca-Cozma dans sa laudatio. Elle comprend qu’il s’agit d’une question totalement nouvelle, car bien que présent dans la vie de toutes les femmes et de moins en moins tabou, « le sujet ne bénéficie pas d’une place importante dans les médias », a observé Miruna Coca-Cozma, journaliste de la RTS. Un choix courageux, souligné par le jury qui, outre le fond solide de l’enquête, salue aussi « la forme, sa radiogénie » et la présence à l’antenne de Stéphanie Wenker.

Le groupe de radios BNJ FM, qui emploie Stéphanie Wenker, tient à féliciter chaleureusement sa collaboratrice. Il est fier de constater que le travail de l’une de ses journalistes est reconnu par un jury de professionnels romand. Cette distinction est aussi une reconnaissance pour l’ensemble de l’entreprise qui accorde beaucoup d’importance à la formation de ses collaborateurs.


Un prix pour la défense de la langue française

Le « Prix spécial défense du français » est revenu à Sébastien Telley, de Radio Lac. Outre la qualité générale de son dossier de fin de stage, celui-ci est récompensé pour son enquête démontrant que les succès à l’échelon régional genevois peuvent mener à de grandes carrières sportives. Outre « sa diction, son aisance à rebondir, l’usage d’un vocabulaire simple, clair et compréhensible, même par un néophyte », le jury de ce nouveau prix a apprécié le fait qu’un seul anglicisme ait été utilisé. « Une qualité remarquable » pour le sport dans les médias, « qui en use et en abuse », a expliqué Catherine Rebord, membre du jury. /aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus