Môtiers accueille les pros de la voltige

Les meilleurs pilotes de Suisse passent la semaine au Val-de-Travers. Les championnats nationaux ...
Môtiers accueille les pros de la voltige

Les meilleurs pilotes de Suisse passent la semaine au Val-de-Travers. Les championnats nationaux de voltige aérienne se déroulent pour la troisième fois sur l’aérodrome de Môtiers

24 pilotes se trouvent actuellement à l’aérodrome de Môtiers pour les championnats de Suisse de voltige aérienne. 24 pilotes se trouvent actuellement à l’aérodrome de Môtiers pour les championnats de Suisse de voltige aérienne.

Les avions règnent sur le ciel de Môtiers cette semaine. Depuis ce lundi matin et jusqu’à vendredi, les championnats de Suisse de voltige aérienne se tiennent sur l’aérodrome du Val-de-Travers. Samedi 11 septembre, le championnat freestyle viendra conclure la compétition avec des figures « spectaculaires ». Pour ces professionnels, c’est l’événement de l’année qui se tient en ce moment.

24 pilotes, dont deux femmes, participent à cette 75e édition du concours national, la troisième qui se déroule à Môtiers après 2006 et 2014. Tous les voltigeurs présentent un programme libre, ainsi que des figures selon un ordre donné au dernier moment. Les heures de vols pendant cette semaine sont aussi réglementées, puisque les pilotes n’ont pas le droit de voler hors-compétition.


Dépendants de la météo

Les championnats ont commencé lundi matin avec deux heures retard en raison de la météo. Le brouillard couvrait largement la vallée, rendant impossible la visibilité pour les pilotes et le jury. Les voltigeurs ont donc pris leur mal en patience à l’aérodrome, tout en répétant leur programme les pieds sur terre, mais la tête dans les nuages. Les vols se sont ensuite rapidement enchaînés entre 11h et 12h lundi, ainsi que pendant l’après-midi, jusqu'à 18h maximum.

Jérôme Cusin, président de la Swiss Aerobatic Association : « On peut voler jusqu’à 400km/h, mais on doit rester dans une certaine zone »

D’ailleurs voler à Môtiers, et donc dans une vallée, c’est un peu particulier pour les pilotes. Les montagnes rapprochées des deux côtés de l’aérodrome faussent les habitudes de certains, qui doivent retrouver d’autres repères pour respecter les figures imposées à 90 degrés par exemple.

Hanspeter Rohner, un voltigeur âgé de 71 ans: « Normalement, c’est plat à 10km autour du lieu de compétition »

Les émissions de CO2 brûlées par les avions cette semaine seront toutes compensées, comme c’est le cas depuis 2008 et le soutien de la Swiss Aerobatic Association à la fondation MyClimate.

A noter qu’en tout, 50 personnes sont logées au Val-de-Travers pendant toute cette semaine. /swe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus