Cannabinoïdes de synthèse : nouvelle menace des consommateurs

Il y a deux ans, cette substance artificielle est apparue sur le marché suisse du cannabis ...
Cannabinoïdes de synthèse : nouvelle menace des consommateurs

Il y a deux ans, cette substance artificielle est apparue sur le marché suisse du cannabis. Plus forte que le THC, elle peut présenter d’importants risques pour la santé des consommateurs

Le cannabis est la substance illégale la plus consommée en Suisse. (Photo d'illustration) Le cannabis est la substance illégale la plus consommée en Suisse. (Photo d'illustration)

Les consommateurs de cannabis doivent se méfier de la composition de leur produit. La Fondation CONTACT étend ses services de Drug Checking. Elle propose de faire tester différents produits issus de la plante, de manière anonyme et gratuite. Une offre disponible à Bienne et à Berne.

Le but : prévenir les surdoses, informer et offrir un soutien en cas de consommation problématique. Car la consommation de cannabis n’est pas anodine. La faute notamment à une substance artificielle présente sur le marché suisse depuis deux ans. Les explications du responsable de CONTACT Nightlife, Alexandre Brodard :

Alexandre Brodard : « Les cannabinoïdes de synthèse peuvent provoquer des problèmes du système cardiovasculaire, des tremblements ou encore des troubles de l’état de conscience »

Ces substances sont plus fortes et potentiellement plus dangereuses que le THC naturellement présent dans le cannabis. C’est ce qu’on appelle aussi du cannabis frelaté et on peut en posséder sans s’en apercevoir :

Alexandre Brodard : « Il est dissout et sprayé sur le cannabis. Le problème est que c’est très difficile de le faire de manière homogène »

Le cannabis sera donc plus ou moins concentré en substances artificielles. Difficile donc d’anticiper la puissance des effets. Alexandre Brodard rappelle tout de même que les effets secondaires à long terme sont rares. A l’inverse, la Fondation CONTACT prévient qu’il n’y a pas de consommation sans risque et que les résultats d’analyse de cannabis ne correspondent en aucun cas à une validation de sa part. /ddc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus