L’interdiction de la pub pour la viande en action divise

L’Office fédéral de l’agriculture propose d’interdire les réclames pour les produits carnés ...
L’interdiction de la pub pour la viande en action divise

L’Office fédéral de l’agriculture propose d’interdire les réclames pour les produits carnés à prix réduit. Une idée qui divise les bouchers neuchâtelois

La viande en action pourrait ne plus être annoncée dans la presse. (photo : Pixabay) La viande en action pourrait ne plus être annoncée dans la presse. (photo : Pixabay)

La pub pour la viande à prix réduit pourrait bientôt être interdite. L’idée, qui a germé dans l’esprit de l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG), a été relayée dimanche par son vice-directeur, Adrian Aebi, dans la NZZ.

Selon l’OFAG, les rabais sur les produits carnés ne sont pas propices à la consommation durable. De plus, ces promotions ne correspondraient pas à la réelle valeur de la viande. Elles serviraient principalement à attirer les consommateurs dans les grandes surfaces.

Les réactions ne se sont pas faites attendre, notamment celle de la faîtière Proviande qui estime que l’Etat n’a pas à intervenir dans ce secteur.

Dans le canton de Neuchâtel, la nouvelle n’a pas laissé indifférent. Jacques Crausaz, propriétaire de la Boucherie Crausaz à Cortaillod, qualifie cette idée « d’irrationnelle » :

Une opinion partagée par Claude-Alain Christen. Le boucher chaux-de-fonnier n’est pas convaincu par les intentions de l’OFAG :

Il y a aussi des professionnels de la branche qui voit d’un bon œil cette initiative. C’est le cas notamment du vallonnier Rémy Bohren pour qui, au contraire, une telle mesure permettrait de promouvoir la production locale :

La profession est donc partagée par l’idée de l’OFAG. Cette dernière est encore à l’état de projet. Elle devra au préalable être discutée au sein de l’administration fédérale, avant de passer devant le parlement. /dsa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus