L’Université populaire neuchâteloise en phase avec l’époque

L’institution a dû annuler ses cours en janvier en raison de la crise sanitaire. Elle tient ...
L’Université populaire neuchâteloise en phase avec l’époque

L’institution a dû annuler ses cours en janvier en raison de la crise sanitaire. Elle tient à refléter les préoccupations actuelles, en proposant des cours liés à l’urgence climatique

Jean-Luc Renk, Jean-Marie Mangilli et Alain Schwab (de gauche à droite), les membres du Comité de l'Université populaire neuchâteloise Jean-Luc Renk, Jean-Marie Mangilli et Alain Schwab (de gauche à droite), les membres du Comité de l'Université populaire neuchâteloise

Entre Covid-19 et crise climatique, l’Université populaire neuchâteloise est le reflet de son époque. C’est ce qu’ont affirmé jeudi matin ses organisateurs, en présentant le programme des cours 2021-2022. Un constat qui se décline en négatif et en positif. L’association qui organise cours et ateliers dans tout le canton de Neuchâtel a durement subi les effets de la pandémie. En-dehors de l’enseignement des langues, cette année, tous les cours ont été annulés début janvier. Les reports causés par les mesures sanitaires étaient trop lourds à gérer pour la petite structure. Mais la nouvelle saison qui s’annonce n’est pas remise en cause : les finances sont saines.

Du point de vue positif, l’offre de cours cherche à refléter les préoccupations du monde dans lequel nous vivons. Elle propose de nouveaux cours en lien avec l’urgence climatique, entre durabilité, bio et gestion des déchets.

Les inscriptions sont ouvertes. On trouve le programme sur le site de l’Université populaire neuchâteloise. /jhi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus