Prison ferme et expulsion pour un trafic de stupéfiants

Mardi, deux hommes comparaissaient devant le Tribunal régional du Littoral et du Val-de-Travers ...
Prison ferme et expulsion pour un trafic de stupéfiants

Mardi, deux hommes comparaissaient devant le Tribunal régional du Littoral et du Val-de-Travers. Le premier écope de sept ans et demi de prison ferme et le deuxième de cinq ans et huit mois pour avoir notamment écoulé plusieurs kilos de cocaïne dans le canton de Neuchâtel

Les deux prévenus ont écoulé pour 174'000 francs de marchandises. (Photo: illustration). Les deux prévenus ont écoulé pour 174'000 francs de marchandises. (Photo: illustration).

Ils ont écoulé près de 2,5 kilos de cocaïne pour un bénéfice de plus de 105'000 francs... ils dormiront en prison pendant plusieurs années avant d’être expulsés du territoire helvétique. Mardi après-midi, le Tribunal criminel de Neuchâtel a condamné deux hommes pour un vaste trafic de stupéfiants. Les deux prévenus ont notamment vendu la drogue dans le canton ainsi qu’en région lémanique.


Marchandises venues des Pays-Bas

Les deux hommes avaient fait venir une grande partie de la marchandise depuis les Pays-Bas entre 2019 et 2020 en organisant des transports en voiture à l’aide de mules. Ils ont ensuite vendu une grande partie de la marchandise à des consommateurs et aussi délégué le solde à certains tiers. Le montant total du chiffre d’affaires sur ces 2,445kg de cocaïne se monte à près 174'000 francs. Si le premier prévenu était à la tête du commerce, le deuxième larron l’a aidé tout du long et prenait le relais en son absence.


Expulsion de Suisse

Dans son jugement, le tribunal a appuyé que les faits étaient très graves. En effet, les deux hommes ont mis en danger la santé de nombreuses personnes en Suisse, ont agi par esprit de lucre et ce avec une grande énergie criminelle. Les deux prévenus ont d’ailleurs des antécédents en France et en Suisse. C’est pourquoi, le premier écope de sept ans et six mois de prison ferme avec deux autres sursis révoqués. Il sera en outre expulsé vers son pays d’origine pour une durée de dix ans, une fois la peine purgée.

La deuxième partie du binôme interchangeable - comme l'a souligné la juge - écope lui de cinq ans et huit mois ferme alors qu’un sursis d’une précédente affaire est aussi révoqué. Il sera en outre expulsé pour une durée de cinq ans.

Les parties ont 20 jours pour faire appel. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus