Les jeunes chauves-souris en péril

Cette année plus que les autres, de nombreux jeunes ont été retrouvés au sol. Les fortes précipitations ...
Les jeunes chauves-souris en péril

Cette année plus que les autres, de nombreux jeunes ont été retrouvés au sol. Les fortes précipitations de cet été ont empêché les mères de chasser des insectes et donc de produire du lait pour leur petit

Une pipistrelle adolescente qui sort du bain. Elle a été prise en charge par l'antenne jurassienne du CCO. (Photo : CCO Jura). Une pipistrelle adolescente qui sort du bain. Elle a été prise en charge par l'antenne jurassienne du CCO. (Photo : CCO Jura).

Les bébés chauve-souris sont en péril. Les fortes pluies de ces dernières semaines ont empêché les mères de chasser des insectes pour se nourrir. Certaines sont mortes, d'autres ne parviennent pas à produire assez de lait pour nourrir leur petit. Résultat : de nombreux jeunes ont développé un comportement erratique et se sont jetés au sol. Le phénomène particulièrement fort cette année, selon Sabrina Joye, responsable de l’antenne jurassienne du Centre de coordination ouest pour l’étude et la protection des chauves-souris (CCO). « Nous avons reçu de nombreux appels de la part de personnes qui ont trouvé un jeune sur le sol. Cette année, c’est du jamais vu. Nous avons reçu jusqu’à quatre appels par jour ces dernières semaines. Ils concernaient quasiment exclusivement des cas de petits retrouvés au sol » explique la biologiste. Habituellement, l’antenne jurassienne du CCO reçoit une quarantaine d’appels par année, pour des questions diverses en rapport avec les chauves-souris.


Une situation similaire au Bois du Petit-Château

La problématique est large et touche également le zoo du Bois du Petit-Château à La Chaux-de-Fonds. L’institution a reçu de nombreux petits en besoin de soins, selon Yasmine Ponnampalam, responsable du zoo et de la station de soins. « En temps normal, nous accueillons deux à trois individus, mais en ce moment, nous en avons une dizaine, dont une moitié de jeunes » explique-t-elle. Bien que travaillant « à flux tendu », la station de soins est toujours en mesure d’accueillir de nouveaux individus, assure Yasmine Ponnampalam.

Dans le canton du Jura, il n’existe pas de centre de soins adapté pour venir en aide aux chauves-souris. Les jeunes qui nécessitent des soins sont habituellement amenés au Bois du Petit-Château. Mais face au nombreux cas constatés cette année et pour éviter de surcharger davantage le zoo, l’antenne jurassienne du CCO a décidé de mettre en place un centre de soins temporaire. Actuellement, trois personnes se relaient pour remettre sur pied sept petits. « Nous nous sommes renseignés auprès du centre de Zurich, dans les ouvrages spécialisés, et nous avons fait connaissance avec les joies du biberonnage de bébés chauves-souris, des animaux qui ne sont parfois pas plus grands qu'une pièce de 20 centimes » explique Sabrina Joye.

Si vous tombez nez à nez avec un bébé chauve-souris tombé au sol, il vaut mieux contacter directement le Bois du Petit-Château, ou l'une des antennes du CCO proche de chez vous. /tna

Un bébé chauve-souris en plein repas. (Photo : CCO Jura). Un bébé chauve-souris en plein repas. (Photo : CCO Jura).


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus