Le français au vert

Les cours de français dans les parcs ont débuté à Neuchâtel avec deux semaines de retard à ...
Le français au vert

Les cours de français dans les parcs ont débuté à Neuchâtel avec deux semaines de retard à cause de la météo. Les Jeunes-Rives et le Bois du Petit-Château ont accueilli les premiers participants ce mardi

Coordinatrice et formatrices attendent les participants au cours de français dans les parcs de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds. Dans la Métropole horlogère, c'est le Bois du Petit-Château qui sert de salle de classe. Coordinatrice et formatrices attendent les participants au cours de français dans les parcs de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds. Dans la Métropole horlogère, c'est le Bois du Petit-Château qui sert de salle de classe.

La météo a eu raison des deux premières semaines des cours de français dans les parcs. Programmée le 6 juillet, la première session a été repoussée jusqu’au 20 à cause de la pluie, du froid et de la grisaille.

Ce mardi, coordinatrice et formatrices étaient présentes au Bois du Petit-Château à La Chaux-de-Fonds et aux Jeunes-Rives à Neuchâtel pour accueillir les participants.

C’est l’Œuvre suisse d’entraide ouvrière (OSEO), en coopération avec les villes concernées et le Service de la cohésion multiculturelle, qui met sur pied ces cours gratuits. Ils s’adressent aux allophones désirant acquérir les connaissances de base en français. Pour favoriser la participation des familles et en particulier des mères, l’OSEO offre également une solution de garde pour les enfants de 2 à 7 ans sur le lieu même des cours. Fabienne Robert-Nicoud est la coordinatrice de ces cours de français dans les parcs :

Ce mardi à La Chaux-de-Fonds, il n’y a eu que trois participants, des mineurs non accompagnés récemment arrivés en Suisse. Une fréquentation un peu décevante en regard des précédentes éditions. La coordinatrice pense que le changement d’horaire dans la Métropole horlogère y est sans doute pour quelque chose.

Les cours se déroulent tous les mardis, mercredis et jeudis des vacances estivales, de 16h à 17h30 à La Chaux-de-Fonds et de 16h30 à 18h à Neuchâtel.

Ces leçons sont gratuites, mais l’inscription est obligatoire. Elle permet d’évaluer le niveau de français du futur participant. Fabienne Robert-Nicoud :

Tous les participants à ces cours n’ont pas un parcours migratoire chaotique. Adriana Ioset, formatrice à l’OSEO se souvient d’un couple d’Amérique du Sud qui a suivi des cours durant l’été 2020 :

Les cours de français dans les parcs ont vu le jour en 2018 dans le canton de Neuchâtel. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus