La Ficelle sort de terre à Corcelles-Cormondrèche

Le gros des travaux a débuté pour le chemin de la Ficelle. Les ouvriers ont cinq mois pour ...
La Ficelle sort de terre à Corcelles-Cormondrèche

Le gros des travaux a débuté pour le chemin de la Ficelle. Les ouvriers ont cinq mois pour réaliser cette piste de mobilité douce à Corcelles-Cormondrèche

La future passerelle de la Ficelle en images de synthèse. La future passerelle de la Ficelle en images de synthèse.

Le ballet des grues et des ouvriers a débuté depuis début juin à Corcelles-Cormondrèche. Cette piste de mobilité douce le long des voies CFF doit accueillir piétons et vélo dès fin octobre. Cinq mois, c'est donc le délai imparti pour faire sortir la Ficelle de terre. Ce cheminement mixte piéton-vélo reliera Corcelles-Cormondrèche à la gare de Corcelle-Peseux en longeant les rails. L’interruption de la ligne ferroviaire entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds permet de gagner du temps dans la réalisation de ces travaux. Il faudra donc que tout soit terminé avant que les trains ne roulent à nouveau. Un sacré défi pour terminer la construction à temps. Claude Giovanelli, chef de projet de la Ficelle :

 

La Ficelle doit mesurer trois mètre de large pour assurer la sécurité des utilisateurs. L’espace est toutefois exigu entre les rails et les habitations. La bande de mobilité douce doit parfois déborder sur des propriétés privées. Les négociations avec les habitants vont bon train. Guillaume Thorens, ingénieur communal adjoint à la Ville de Neuchâtel :

La Ficelle sert aussi de liant entre le Nord et le Sud de Corcelles-Cormondrèche. Un nouveau passage sous-voie devrait faire le bonheur de l’école des Safrières. Vincent Brunner, service de l’infrastructure et responsable réseau :

Le crédit voté pour la construction de la Ficelle s’élève à plus de 3 millions de francs. Le canton de Neuchâtel subventionne la moitié du coût de la piste cyclable, soit un quart de la largeur de la piste. /lti


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus